Conseils

Voici comment conserver un cerveau en bonne santé

Comment s’y prendre pour garder un cerveau en bonne forme ? Une bonne hygiène de vie et un brin de stimulation intellectuelle peuvent faire la différence. Nous avons interrogé le Docteur Pierre Maquet, chef du service de Neurologie du CHU de Liège.

Une bonne hygiène de vie associant alimentation variée et suffisamment d’exercice physique est idéale pour vous comme pour votre cerveau. Cela peut paraître étonnant, mais adopter une alimentation saine peut avoir un impact direct sur le cerveau. C’est ce que nous dit le Docteur Pierre Maquet, chef du service de Neurologie du CHU de Liège : " Une des principales pathologies qui endommage le cerveau est en effet l’accident vasculaire cérébral (AVC). Or, les facteurs de risques de l’AVC sont d’abord l’hypertension, ensuite le diabète, l’hypercholestérolémie, le tabagisme et l’apnée du sommeil. Il est donc indispensable de lutter contre ces facteurs de risques. "

Une mauvaise hygiène de vie peut avoir des conséquences irréversibles pour votre cerveau. 
Docteur Pierre Maquet

 Des conseils pour conserver un cerveau en pleine forme

  1. Bouger beaucoup

    L’activité physique est bonne pour les vaisseaux sanguins. Elle vous permet de maintenir votre poids, de diminuer votre pression artérielle, et d’améliorer votre profil lipidique. Mais les bénéfices d’une activité physique régulière ne s’arrêtent pas là. Elle permet ainsi de maintenir le stock neuronal à un niveau optimal, ce qui est une excellente nouvelle pour la santé de votre cerveau."

    On sait désormais que l’exercice physique prévient l’apparition de la maladie d’Alzheimer et de Parkinson", explique le Docteur Maquet. "Ceci pour des raisons qui restent encore obscures, mais qui semblent liées au fait que nous conservons la possibilité de générer de nouveaux neurones même à l’âge adulte. Et cette production de neurones semble favorisée par l’exercice physique régulier. "

  2. Dormir suffisament

    Le sommeil réalise aussi des miracles pour le bon fonctionnement de notre cerveau, ajoute le Docteur Maquet : “ Les personnes qui souffrent de problèmes de sommeil chroniques sont plus susceptibles de développer une obésité, car la régulation du sucre dans le sang est en partie bouleversée. Ces personnes ont tendance à manger plus gras et plus sucré, ce qui les amène à prendre du poids. Et lorsqu’on souffre de surpoids, on court plus de risques de faire des apnées du sommeil, ce qui détériore encore plus le sommeil et fait tomber dans un cercle vicieux.”

    " Le sommeil est encore plus précieux pour les enfants et les étudiants. Docteur Maquet : " La mémoire, la capacité de décision, d’inhibition,… toutes ces fonctions cognitives sont favorisées par un sommeil régulier, nocturne et en quantité suffisante. En effet, le sommeil favorise la consolidation des souvenirs. Pour les étudiants qui veulent retenir la matière à long terme, mieux vaut passer une bonne nuit de sommeil qu’une nuit à étudier. "

  3. Ne cessez jamais d’apprendre

    Si vous voulez conserver vos capacités cérébrales, faites travailler votre cerveau ! Quel que soit notre âge, le fait d’entraîner notre mémoire par l’apprentissage de nouvelles choses est bénéfique pour notre cerveau. Docteur Maquet : " Plus votre environnement est riche en stimulations intellectuelles et sociales, plus le cerveau est obligé de faire des connections entre ses neurones, c’est-à-dire des synapses.

    Plus on parvient à obtenir des synapses en nombre tout au long de notre vie, et moins on sera susceptible de développer des démences puisque notre réserve neuronale sera importante. " Et ce qui peut favoriser la création de synapses, ce sont tous les apprentissages : apprendre une langue étrangère, le ski, le piano,… sans oublier les contacts sociaux.

  4. Evitez le stress

    Le stress a une influence négative sur le cerveau et en particulier, sur la mémoire. Docteur Maquet : "Le stress chronique, permanent, provoque une augmentation des hormones de stress dans le plasma et on sait que les hormones de stress ont à long terme un effet néfaste sur le cerveau, notamment dans les régions de la mémoire. Le cortisol, l’une des hormones de stress, est connue pour provoquer une atrophie de l’hippocampe qui est la structure de la mémoire." Apprendre à gérer son stress peut donc être tout bénéfice pour notre cerveau.

  5. Le cerveau et les maladies cardiovasculaires

    Le cerveau est un organe qui souffre particulièrement en cas de mauvaise santé vasculaire, explique le Docteur Maquet. " Les deux grandes pathologies vasculaires sont l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral : les femmes ont une chance sur 5 de faire un AVC tout au long de leur vie et pour les hommes, c’est 1 chance sur 4.

    Ces maladies causent une occlusion artérielle qui entraîne la mort des cellules sur une zone plus ou moins étendue… L’interruption de la circulation sanguine provoque une mort neuronale dans les minutes qui suivent. C’est pour cela que l’AVC est la première cause de handicap chez l’adulte, dans le monde.

    Mais il y a une bonne nouvelle : ce sont des pathologies qu’on peut en partie éviter en adoptant une vie saine. " Il est donc important de se rendre compte qu’une mauvaise hygiène de vie peut avoir des conséquences irréversibles sur le cerveau. Docteur Maquet : " On peut faire des greffes de rein, de cœur,… mais pas de cerveau. Nous n’avons qu’un seul cerveau et on doit le garder jusqu’à la fin de notre vie. Raison de plus pour en prendre soin.

  6. Manger sainement

    Pour conserver un cerveau en pleine forme, le docteur Maquet recommande de ne pas manger trop gras, et d’éviter l’excès de sucre et de sel : " Il est essentiel d’avoir une alimentation aussi variée et équilibrée que possible. La cuisine méditerranéenne est conseillée dans la mesure où elle apporte acides gras et vitamines en quantités suffisantes. "

 
Gezonde hersenen

Catégories associées

En savoir davantage ? Contactez-nous !

Intéressé par nos produits ? En savoir davantage sur nos services ? Posez votre question grâce à notre formulaire de contact. Nos collaborateurs seront heureux de vous aider.

Blog et nouvelles

Vous trouverez sur notre blog Bon pour vous des informations supplémentaires sur tout ce qui concerne la santé. Conseils, actualités du secteur, infos sur nos ateliers et séances d’info.

Pensez à votre frottis  !

Pensez à votre frottis !

Blog 24 mai 2018

Environ 80% des femmes seront tôt ou tard infectées par le papillomavirus humain, qui peut provoquer la cancer du col de l'utérus. Ne pensez pas que ça ne pourrait pas vous arriver… Et faites réaliser un frottis une fois tous les trois ans pour l'éviter. Même après 50 ans !

Un mois sans alcool : 5 conseils pour tenir bon

Un mois sans alcool : 5 conseils pour tenir bon

Blog 4 février 2018

La campagne Tournée Minérale a été lancée le 1er février 2017, à l'initiative de la Fondation contre le Cancer. Elle invite 100.000 personnes en Belgique à passer un mois sans alcool. Relever un tel défi peut s'accompagner de quelques moments difficiles. Voici quelques conseils pour vous aider à tenir le coup !

Nous sommes toujours à l'écoute

Choisir la Mutualité Partena, c’est choisir une mutualité indépendante, accessible où et quand cela vous convient ! Nous vous assurons vous et les vôtres de manière optimale, avec le souci de la qualité d’un service personnalisé.


Fermer

Outil de recherche des agences

Vous cherchez l'agence la plus proche ?

Cherchez une agence

Guichet on-line

En vous connectant, vous pouvez consulter votre dossiers, lire vos courriers sur e-Box, …

Guichet on-line