Durée du congé de maternité

Le congé de maternité dure au total 15 semaines. 

3 périodes

  • le repos prénatal facultatif (avant l'accouchement)
  • le repos prénatal obligatoire (avant l'accouchement)
  • le repos postnatal (après l'accouchement)

Vous pouvez prendre le repos prénatal à partir de 6 semaines avant la date présumée de l'accouchement

Et en cas de naissances multiples ?

Dans un tel cas, la durée du congé de maternité est portée à 17 semaines :

  • Au maximum 8 semaines de congé prénatal, dont 7 semaines facultatives et 1 semaine obligatoire.
  • 9 semaines de congé postnatal, commençant à partir du jour de l'accouchement. 

Et si bébé doit prolonger son séjour à l'hôpital ?

  • Si l'enfant doit rester à l'hôpital plus de 7 jours après la naissance, le congé de maternité peut, à la demande de la maman, être prolongé pour une période égale à la durée du séjour à l'hôpital du bébé à compter du 8e jour après la naissance. 
  • La prolongation est limité à maximum 24 semaines sans pouvoir être interrompue.
  • Demandez la prolongation auprès de la mutualité : transmettez à la mutualité de la maman une attestation de l'hôpital précisant la durée du séjour de l'enfant. 

Et si vous êtes en incapacité de travail avant le début de votre congé de maternité ?

Si vous vous trouvez en incapacité de travail depuis plus de 6 semaines (8 en cas de naissances multiples) avant la date présumée de l’accouchement, quelles sont les conséquences pour votre congé de maternité et vos indemnités ?

  • Déclarez votre incapacité de travail grâce au 'certificat d’incapacité de travail' (ou 'confidentiel') en y faisant mentionner le motif de l’incapacité de travail, et la date présumée de l’accouchement. Pour davantage d’info sur la déclaration de l’incapacité de travail.
  •  Du fait d'une modification légale, le repos postnatal peut être prolongé si vous étiez en incapacité de travail ou en écartement complet du travail avant le début du congé de maternité légal. Cette disposition s'applique avec effet rétroactif pour toutes les naissances à compter du 9/3/2020. Si vous aviez déjà repris le travail ou le chômage avant l'entrée en vigueur de ce texte, vous ne pouvez malheureusement pas bénéficier de ces mesures. Dans ce cas, les indemnités pour écartement du travail sont interrompues à partir de la sixième semaine précédant la date présumée de l'accouchement (la huitième semaine en cas de grossesse multiple). Dans ces conditions, vous aurez aussi droit à une 10e semaine de congé postnatal.

Pour les naissances à compter du 9/3/2020, cela signifie concrètement que les jours d'incapacité de travail ou d'écartement du travail pris avant l'accouchement, peuvent encore s'ajouter après l'accouchement, et prolonger le repos postnatal.

Si vous voulez faire adapter votre dossier en application de ces nouvelles dispositions, voici les démarches à entreprendre :

  1. Demandez l'accord de l'ONEM pour pouvoir prolonger votre repos de maternité.
  2. Transmettez à la mutualité une déclaration par laquelle vous demandez de prolonger votre repos de maternité.

Transmettez-nous votre déclaration grâce au formulaire de contact. De cette manière, nous pourrons traiter votre demande au plus vite. Dès que votre dossier aura été adapté, vous en recevrez confirmation par écrit ainsi que la nouvelle date de fin de votre repos de maternité. 

Attention ! Songez que dans un tel cas, vous devrez peut-être adapter la date prévue pour l’accueil de votre bébé à la crèche. Vous pouvez éventuellement anticiper cette date. 

Fin du congé de maternité

  • Complétez et transmettez à la mutualité une attestation de reprise du travail à la fin de votre congé de maternité.
  • Indiquez-y la date à laquelle vous vous êtes réinscrite auprès de votre organisme de paiement des allocations de chômage, ou à laquelle vous avez repris le travail chez un nouvel employeur.  

Attention ! Les indemnités d'incapacité de travail constituent un revenu de remplacement. Vous devez mentionner les indemnités perçues sur votre déclaration d'impôts (Partie 1, CadreIV). Un précompte professionnel de 11.11 % est retenu sur le montant des indemnités.

Fermer

Outil de recherche des agences

Vous cherchez l'agence la plus proche ?

Cherchez une agence

MonPartena

En vous connectant, vous pouvez consulter votre dossiers, lire vos courriers sur inbox, …

MonPartena