Vous avez repéré une tache suspecte sur votre peau ? Cela vaut la peine d’y regarder de plus près.

Profiter du soleil ? Bien sûr ! Les journées ensoleillées n’ont pas seulement un effet positif sur le moral et sur votre niveau d’énergie, mais elles vous permettent aussi de renforcer vos réserves de vitamine D. Profiter des bienfaits du soleil, il faut le faire avec modération : donc avec modération et en vous protégeant bien. Saviez-vous que chaque année, non moins de 2.200 personnes en Belgique sont confrontées à un mélanome, une forme très agressive de cancer de la peau ? Surveillez donc régulièrement votre peau, et faites attention aux taches suspectes...
Vous avez repéré une tache suspecte sur votre peau ? Cela vaut la peine d’y regarder de plus près.

Le cancer de la peau est la forme de cancer la plus répandue et à l’augmentation la plus rapide. L’exposition sans protection au soleil est une cause importante de ce problème. Constatation surprenante : nous nous protégeons relativement bien du soleil quand nous voyageons, mais une rois rentrés, nous oublions souvent de le faire !

Un bon conseil ? En hiver, vous pouvez vous exposer au soleil sans protection pendant 20 minutes. Mais lors des chaudes journées d’été, la crème solaire est essentielle. Plus encore, voici quelques recommandations importantes : restez à l’abri du soleil entre 11 et 15 heures, pour chercher les endroits ombragés, et portez des vêtements protecteurs.

Pour vous protéger de manière optimale, vous devriez appliquer 2 mg de crème solaire per cm2. Ce que personne ne fait, bien évidemment. Choisissez un facteur de protection suffisamment élevé (50), et enduisez-vous toutes les 4 heures. Sachez aussi que la chaleur n’a rien à voir avec le rayonnement solaire. Vous pouvez ainsi parfaitement être brûlé pendant vos vacances au ski. Quand le temps est ensoleillé, vérifiez systématiquement l’index UV : à partir de 3-4, enduisez-vous de crème solaire”, pour citer le dermatologue Thomas Maselis.

1 personne sur 75 court le risque de développer un mélanome.

Les dermatologues remarquent que les gens connaissent bien les risques de l’exposition solaire, mais ne protègent pas suffisamment leur peau. En 1940, le risque de mélanome concernait 1 personne sur 1.500, aujourd’hui, il est de 1 sur 75. Outre le risque de cancer de la peau agressif, l’exposition solaire provoque aussi un vieillissement accéléré de la peau, des rides et d’autres tumeurs de la peau … Euromelanoma est donc très claire : le cancer de la peau peut être évité, et vous protéger du soleil doit devenir une deuxième nature, tout comme se brosser les dents.

Examinez régulièrement votre peau !

 

Si vous découvrez une tache suspecte, inutile de consulter directement un dermatologue. Consultez d’abord votre médecin généraliste, qui vous recommandera à un dermatologue, si cela s’avère nécessaire. Un dermatoscope permet au dermatologue d’analyser plus précisément les structures sous-cutanées
Dr Maselis.

 

Essayez de contrôler votre peau une fois par mois pour y détecter des modifications de son apparence. Pensez ainsi surtout aux taches et/ou aux taches de naissance qui changeraient subitement d’apparence. Un tel contrôle ne prend que quelques minutes, et peut littéralement vous sauver la vie. Il existe quatre types de cancer de la peau qui doivent retenir votre attention. Le site d’Euromelanoma vous indique à quoi faire précisément attention. 

 

Je suis partisan de telles applis. Attention, elles travaillent à l’aide d’une analyse des photos, assistée par pc, mais les éléments apportés par une dermatoscopie manquent. Elles ne remplacent pas les médecins, mais sont utiles pour une première sélection : tache suspecte ou pas.
Dr Maselis

 

Comment distinguer une tache innocente d’un mélanome malin ? Suivez la règle ABCDE !

  1. Asymmetry/ Asymétrie
    La tache n’est pas de forme ronde, ni ovale, et ses bords et couleurs ne sont pas homogènes par rapport au centre de la tache.
  2. Border /Contour
    La tache présente des contours irréguliers et inégaux, comme sur une carte géographique.
  3. Color /Couleur
    La tache présente différentes couleurs (brun, rouge, blanc ...).
  4. Diamètre > 6 mm
    Le diamètre de la tache est supérieur à 6 millimètres (la gomme d’un crayon). 
  5. Evolution /Evolution
    La tache change rapidement de taille, de forme, d’épaisseur et de couleur.

Le fait qu’une tache présente une des caractéristiques ci-dessus ne signifie pas qu’il s’agit forcément d’un mélanome malin. Il est toutefois recommandé de consulter un dermatologue si vous constatez une ou plusieurs de ces caractéristiques suspectes.

Utilisez l’appli SkinVision.

La Mutualité Partena franchit une étape supplémentaire. Nous attachons beaucoup d’importance au fait que vous surveilliez votre santé, et apportons notre soutien à la nouvelle appli SkinVision, une appli pour smartphone, validée scientifiquement. En 30 secondes, vous savez si la tache est suspecte ou pas. Comment ? Prenez une photo, recevez directement une évaluation du risque et, si nécessaire, des recommandations pour les étapes ultérieures. Si votre smartphone est paramétré en français, vous recevrez les instructions en anglais.

Je suis partisan de telles applis. Attention, elles travaillent à l’aide d’une analyse des photos, assistée par pc, mais les éléments apportés par une dermatoscopie manquent. Elles ne remplacent pas les médecins, mais sont utiles pour une première sélection : tache suspecte ou pas. A condition d’avoir pris une photo de la lésion correcte … Ce qui fait que des patient viennent souvent consulter pour d’innocentes taches de vieillesse ”, poursuit le Dr Maselis.

Mieux vaut prévenir que guérir.

C’est pourquoi la Mutualité Partena accorde un remboursement pour des consultations et/ou des examens en rapport avec la de prévention ou le dépistage du cancer (par ex., un frottis, un autotest …), des maladies cardiovasculaires, des allergies, de l’ostéoporose, des affections des voies respiratoires et du diabète. 




Autres articles

20 septembre 2019

Vaccin contre le HPV : pour les garçons aussi !

Les infections à papillomavirus humain (HPV), peuvent être à l’origine de cancers. Depuis 2011, une vaccination est recommandée aux jeunes filles dans le cadre du Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est désormais également étendue aux garçons.

Protégez-vous grâce à la vaccination contre la grippe

Forte fièvre, sueurs froides, maux de gorge, douleurs musculaires, maux de tête, ,... autant de symptômes grippaux. Vous avez sans doute déjà pu éprouver à vos dépens que le virus de la grippe se répand comme une traînée de poudre. Vous pouvez vous en protéger grâce à la vaccination contre la grippe.