ActuVivre sainement
17 janvier 2019

partagez

Vous aussi, participez à la Tournée Minérale en 2019 !

Près d'un adulte sur cinq a participé à la Tournée Minérale l'an dernier. Après 2 éditions, la campagne est clairement déjà une valeur sûre. Inscrivez-vous à la 3e édition et relevez le défi de ne pas boire d'alcool en février. 

Moins d'alcool, c'est sain

Se sentir mieux dans sa peau, mieux dormir, plus d'énergie, perte de poids... Les réactions des participants à la Tournée Minérale ne mentent pas : boire moins d'alcool a des effets positifs évidents sur notre santé. Pourtant, l’objectif de la campagne n’est pas de faire de vous des abstinents.

La Tournée Minérale veut surtout nous faire réfléchir à notre consommation d'alcool et nous faire découvrir des alternatives sans alcool pendant un mois. 

Succès complet 

Ce message positif est clair. L'an dernier, près d'un adulte sur cinq a finalement participé à la campagne, et 77 % d’entre eux n'ont pas bu une seule goutte d'alcool en février. Après 2 éditions, 9 Belges sur 10 connaissent bien la Tournée Minérale.

Vous voulez relever le défi cette année ? Inscrivez-vous alors sur le site de la Tournée Minérale, en équipe ou individuellement. 

Plus d’infos ?

Jetez un coup d’œil sur www.tourneeminerale.be

 

Autres articles

08 août 2019

Un nouveau réseau pour des soins de santé scientifiquement validés

Votre médecin généraliste, votre dentiste, votre infirmière... doivent évidemment vous fournir des soins et des informations de qualité. Pour cela, ils ont besoin de directives de qualité, basées sur les dernières évolutions scientifiques. Le nouveau réseau 'Evidence-Based Practice' a été mis en place pour s'assurer que nous nous engageons dans la bonne direction !
11 juillet 2019

1 Belge sur 5 pense que les vaccins ne sont pas fiables

La vaccination est essentielle pour nous protéger contre les maladies potentiellement mortelles. Cependant, de nombreux Belges semblent y accorder moins de crédit. C'est ce que révèle une nouvelle étude internationale, réalisée à la demande de l'ONG médicale britannique Wellcome.