ActuVivre sainement
23 février 2019

partagez

Carence en vitamines A et D par le biais de notre alimentation

Nous consommons trop peu de vitamines A et D en mangeant. Pouvons-nous résoudre ce problème simplement avec notre alimentation ? Des suppléments sont-ils recommandés ? Sciensano et l'Université de Gand formulent quelques recommandations dans une nouvelle étude.

Vitamine A : importance d'une alimentation variée

La plupart des Belges puisent trop peu de vitamines A de leur alimentation : 37 % chez les adolescents, 32 % chez les femmes enceintes et 67 % chez les femmes allaitantes. La vitamine A est pourtant importante pour la vue, la reproduction, le développement embryonnaire, la croissance et l'immunité. Comment résoudre ce problème ? Une alimentation équilibrée et variée est particulièrement essentielle. Car avec des suppléments, vous pouvez rapidement prendre trop de vitamine A, ce qui est également dangereux pour votre santé.

Vitamine D : surtout les jeunes enfants et les femmes enceintes

En cas d’exposition insuffisante au soleil, une alimentation (enrichie) et des suppléments sont recommandés. Cependant, c'est là que les choses tournent mal. Ce sont surtout les jeunes enfants et les femmes enceintes qui devraient prendre un supplément de vitamine D. Une carence pendant la grossesse peut entraîner des problèmes de croissance et des malformations du squelette. Sciensano plaide en faveur d'un consensus sur les recommandations concernant les suppléments de vitamine D. Pour les enfants, par exemple, un supplément de 10 microgrammes par jour suffit. Car les surdosages en vitamine D peuvent aussi être néfastes pour la santé.

Plus d’infos ?

Consultez le site de Sciensano !

Autres articles

13 janvier 2020

Nous achetons tous de moins en moins de kilocalories

Depuis 2012, les Belges ont acheté environ 4 % de kilocalories de moins au supermarché. La composition des aliments dans les rayons des magasins est de plus en plus équilibrée. C'est ce que révèlent les chiffres de Fevia, la fédération de l'industrie alimentaire belge.

Que propose le menu du jour ? Des légumineuses !

1 personne sur 4 ne peut citer qu'un, voire deux légumineuses. C'est dommage, parce qu'on ne peut les apprécier, faute de les connaître ! Les légumineuses ne sont pas seulement succulentes mais aussi riches en protéines, fibres, minéraux, vitamines et acides aminés. Mieux encore, selon l'économiste de la santé Lieven Annemans, en les intégrant à notre régime alimentaire, nous diminuons les risques de diabète, de cancer du sein et d'hémorragie cérébrale.