ActuVivre sainement
23 février 2019

partagez

Carence en vitamines A et D par le biais de notre alimentation

Nous consommons trop peu de vitamines A et D en mangeant. Pouvons-nous résoudre ce problème simplement avec notre alimentation ? Des suppléments sont-ils recommandés ? Sciensano et l'Université de Gand formulent quelques recommandations dans une nouvelle étude.

Vitamine A : importance d'une alimentation variée

La plupart des Belges puisent trop peu de vitamines A de leur alimentation : 37 % chez les adolescents, 32 % chez les femmes enceintes et 67 % chez les femmes allaitantes. La vitamine A est pourtant importante pour la vue, la reproduction, le développement embryonnaire, la croissance et l'immunité. Comment résoudre ce problème ? Une alimentation équilibrée et variée est particulièrement essentielle. Car avec des suppléments, vous pouvez rapidement prendre trop de vitamine A, ce qui est également dangereux pour votre santé.

Vitamine D : surtout les jeunes enfants et les femmes enceintes

En cas d’exposition insuffisante au soleil, une alimentation (enrichie) et des suppléments sont recommandés. Cependant, c'est là que les choses tournent mal. Ce sont surtout les jeunes enfants et les femmes enceintes qui devraient prendre un supplément de vitamine D. Une carence pendant la grossesse peut entraîner des problèmes de croissance et des malformations du squelette. Sciensano plaide en faveur d'un consensus sur les recommandations concernant les suppléments de vitamine D. Pour les enfants, par exemple, un supplément de 10 microgrammes par jour suffit. Car les surdosages en vitamine D peuvent aussi être néfastes pour la santé.

Plus d’infos ?

Consultez le site de Sciensano !

Autres articles

14 octobre 2019

5 règles de base pour une alimentation saine et équilibrée

Près de la moitié des Belges sont en surpoids. En plus d'une activité physique suffisante, une alimentation saine et équilibrée est essentielle pour éliminer les kilos en trop. Quelles sont les principales recommandations à suivre ? Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) énonce 5 règles de base à respecter.

La valeur nutritive

Les étiquettes figurant sur les denrées alimentaires sont parfois peu claires et alambiquées. Pourtant, savoir ce qu’elles indiquent et pouvoir les interpréter correctement est essentiel. 
05 juillet 2019

La chirurgie de l'obésité, aussi pour les jeunes ?

Actuellement, seuls les adultes qui répondent à certaines conditions reçoivent un remboursement pour la chirurgie de l'obésité. Les jeunes devraient-ils également y avoir droit ? Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) estime qu'une telle extension du remboursement est une bonne idée.