Vaccinations recommandées pour bébés et tout-petits

A la naissance, votre bébé est partiellement protégé par les anticorps que vous lui avez transmis pendant la grossesse. Cette protection ne persiste que quelques mois. Pour l’aider à construire dès que possible un système de défense efficace contre les maladies infectieuses auxquelles il peut être exposé, une première vaccination est préconisée dès 8 semaines.

Vaccinations recommandées pour bébés et tout-petits
En résumé, les vaccinations recommandées dans le calendrier vaccinal sont : 

À 8 semaines (2 mois) 

  • Vaccin combiné hexavalent (une seule injection contre 6 maladies) contre la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’haemophilus influenzae de type b (bactérie pouvant causer des méningites) et l’hépatite B.
  • Vaccin contre le pneumocoque (bactérie qui occasionne différentes sortes d’infections, comme les méningites, les pneumonies, etc.).
  • Vaccin (oral) contre le rotavirus (responsable, surtout chez les enfants de moins de 2 ans, d’une gastroentérite très contagieuse, associée à un risque important de déshydratation).

À 12 semaines (3 mois) 

  • Deuxième dose pour le vaccin combiné hexavalent.
  • Dose supplémentaire de vaccin contre le pneumocoque, recommandée pour les bébés nés avant 37 semaines de grossesse.
  • Deuxième dose pour le vaccin contre le rotavirus.

À 16 semaines (4 mois) 

  • Troisième dose pour le vaccin combiné hexavalent.
  • Deuxième dose pour le vaccin contre le pneumocoque.
  • Troisième dose (si nécessaire : la vaccination se fait en 2 ou 3 doses selon le vaccin administré) pour le vaccin contre le rotavirus.

À 12 mois 

  • Vaccin combiné RRO (rougeole – rubéole – oreillons).
  • Troisième dose pour le vaccin contre le pneumocoque.

À 15 mois (13 mois pour les enfants nés avant 37 semaines de grossesse) 

  • Quatrième dose pour le vaccin combiné hexavalent.
  • Vaccin contre le méningocoque C. Le vaccin ACWY, qui offre une protection plus large contre 4 différents groupes de méningocoques circulant dans la population, est recommandé par le CSS, mais actuellement non remboursé. 
 

Autres articles