ActuVivre sainement
28 juillet 2020

partagez

Vaccination : légendes et réalité

On raconte beaucoup de choses sur la vaccination, mais à quelles informations peut-on se fier ? Examinons quelques idées reçues pour démêler le faux du vrai.

1. "Les vaccins affaiblissent le système immunitaire"

Faux. Au contraire, les vaccins stimulent notre système immunitaire. Ils permettent à notre corps de produire des anticorps sans que nous soyons malades. C’est grâce à ces anticorps que nous sommes protégés lorsque nous sommes réellement confrontés à la maladie. Vous devez donc considérer les vaccins comme des leçons pour votre système immunitaire.

2. "Mon enfant n'a pas besoin d'être vacciné"

Les vaccinations protègent contre une exposition future à la maladie. Chaque année, des personnes meurent encore des conséquences d'une maladie pour laquelle il existe pourtant un vaccin, comme par exemple la rougeole. Il est également important de vacciner à temps, car attendre plus longtemps augmente les risques d'attraper l'infection et de tomber gravement malade. Par exemple, c‘est à l’âge de huit semaines que les bébés courent le plus grand risque de contracter certaines maladies et complications. Le calendrier de vaccination vous indique à quel âge il est recommandé de faire vacciner votre enfant contre certaines maladies. Ne pas faire vacciner votre enfant, c’est en fait lui refuser une protection aisément disponible. En Belgique, cependant, seul le vaccin contre la polio est obligatoire pour les enfants.

3. "Il n’y a plus vraiment de maladies infectieuses dangereuses"

De nombreuses maladies infectieuses n'ont pas encore disparu. Lorsque la vaccination est moins fréquente, le risque de réapparition de la maladie augmente. Même si une maladie a été éradiquée en Belgique, elle peut encore survenir dans d'autres pays. Lorsque vous voyagez, par exemple, vous pouvez être exposé et transmettre la maladie à d'autres personnes qui n'ont pas été vaccinées. Une couverture vaccinale élevée est donc nécessaire pour prévenir la propagation d'une maladie au sein de la population. De cette manière, les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées, notamment parce qu’elles souffrent d'une maladie chronique, sont quand même protégées.

4. "La vaccination est inutile quand on a plus de 65 ans"

Ce n’est pas vrai. Certaines maladies peuvent avoir de graves conséquences pour les personnes âgées. C'est pourquoi il est fortement conseillé à cette tranche d'âge de se faire vacciner contre la grippe, par exemple. Si votre schéma de vaccination n’est pas complet, demandez à votre médecin généraliste si un rattrapage des vaccins peut être envisagé.

5. "Les vaccins entraînent de nombreux effets secondaires"

Il peut parfois y avoir des effets secondaires, mineurs et transitoires. Toutefois, le risque d'effets secondaires graves est minime. Il est plus dangereux de ne pas se faire vacciner que de le faire. Il n'existe aucune preuve que les vaccins puissent provoquer des maladies graves ou chroniques. En outre, les vaccins sont testés en profondeur et doivent répondre à des exigences de sécurité strictes avant d'être mis sur le marché.

Vous voulez en savoir plus sur la vaccination ?

Consultez le site www.vaccination-info.be

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.