partagez

Un Commissaire européen à la santé est une nécessité

Les élections fédérales et régionales approchent à grands pas et il ne faut pas oublier que les élections européennes se dérouleront aussi en même temps. Comment l'Union européenne doit-elle placer la santé et la protection sociale de ses citoyens au centre de ses préoccupations dans les années à venir ? Les mutualités belges présentent leurs priorités européennes dans un mémorandum commun.

Garder un Commissaire européen à la santé

L'Europe a un impact majeur sur les soins de santé et la protection sociale. De plus, elle joue également un rôle important dans d'autres domaines qui ont une influence sur notre santé, comme le changement climatique, la pollution environnementale et les accords de libre-échange.

Malgré cela, aujourd'hui, l'existence d'un Commissaire européen à la santé et d'une Direction générale consacrée à la santé et la sécurité alimentaire est remise en question. Une évolution déplorable selon les mutualités belges, qui appellent les députés belges du nouveau Parlement européen à plaider en faveur du maintien de cette Direction générale et d'un Commissaire européen spécifique pour la santé. 

Autres priorités

Quelles sont les autres thèmes prioritaires pour que la santé soit une préoccupation centrale de l’Europe ? Les mutualités belges militent pour :

  • Lorem ipsum dolor sit amet
  • une Europe sociale qui élimine les inégalités
  • une économie sociale européenne forte
  • des traités commerciaux transparents
  • un agenda numérique sur la santé publique et qui encourage l'innovation
  • une politique européenne qui met l'accent sur la prévention
  • une coopération européenne en matière de médicaments

Plus d’infos

www.mloz.be

 

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.