ActuVivre sainement
01 août 2017

partagez

1 Belge sur 8 vit dans un logement insalubre

Humidité, manque de lumière naturelle, chauffage défectueux : 1 Belge sur 8 déclare vivre dans un logement insalubre. Le risque de problèmes de santé augmente sensiblement pour ces personnes. C'est ce que révèle le rapport Healthy Homes Barometer 2017.

Néfaste pour la santé

Nous passons 90 % de notre temps à l'intérieur, dont environ deux tiers à la maison. Une habitation saine est donc très importante. 1 Belge sur 8 déclare toutefois vivre dans un logement insalubre : un bâtiment humide avec des températures inadaptées ou avec un manque de clarté. Les Belges vivant dans une maison trop humide courent 65 % de risques supplémentaires d'avoir des problèmes de santé que les personnes qui vivent dans une habitation bien ventilée. Les personnes vivant dans un logement manquant de clarté sont 79 % plus susceptibles d'être de mauvaise humeur que ceux qui vivent dans un appartement ou une maison regorgeant de lumière naturelle.

Une habitation saine ? Quelques conseils...

  • Aérez et ventilez suffisamment : ouvrez largement la fenêtre ou la porte pendant 15 à 30 minutes, 1 ou 2 fois par jour, pour renouveler l'air.
  • Chauffez suffisamment votre habituation pour éviter les problèmes d'humidité.
  • Si possible, ne faites pas sécher le linge à l'intérieur et utilisez une hotte aspirante lorsque vous cuisinez.
  • Evitez tapis et coussins (acariens).
  • Placez les meubles, cadres, rideaux épais,... à au moins 10 centimètres des murs.
  • N'utilisez pas de désodorisants (ils contiennent des composés organiques volatils).

Plus d'infos ?

Surfez sur www.ecoconso.be !
 

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.