ActuVivre sainement
04 décembre 2017

partagez

Trop de somnifères et de calmants pour les Belges

Les Belges prennent trop de somnifères et de calmants et en deviennent dépendants. C’est pourquoi une campagne sera menée à grande échelle début 2018 pour sensibiliser aussi bien les médecins, les pharmaciens que les patients sur l’utilisation des benzodiazépines.

1 Belge sur 8

La Belgique est l’un des plus mauvais élève de la classe européenne en ce qui concerne la prise de somnifères et de calmants. Près de 1 de nos compatriotes sur 8 y a recours, même si ces comprimés ne sont disponibles que sur prescription. Les femmes en prennent plus souvent que les hommes et la consommation explose surtout chez les plus de 45 ans. Chez les plus de 75 ans, 1 personne sur 3 en prend !

C’est une situation problématique, car ces médicaments entraînent une dépendance et continue d’agir lorsqu’ils ne le devraient plus, entraînant des chutes chez les personnes âgées ou des accidents au travail ou dans la circulation. Une campagne sera dès lors lancée à grande échelle début 2018 pour faire diminuer significativement l’utilisation des somnifères et des calmants. 

Quelle alternative ?

En plus de cette campagne, le remboursement d’une visite chez le psychologue pour des problèmes psychologiques modérés sera normalement appliqué dès la fin de l’année prochaine. Ce suivi peut représenter une alternative valable en cas de problèmes de sommeil ou d’angoisses. La Ministre de la Santé publique Maggie De Block espère que ce remboursement pourra entraîner une baisse de la consommation des médicaments incriminés. 
 

Autres articles

14 octobre 2019

1 Belge sur 2 en surpoids

Nous fumons et buvons moins, mais il reste beaucoup de pain sur la planche en matière d’alimentation saine et d’exercice physique. Un Belge sur deux est en effet en surpoids. C'est ce que révèle la deuxième partie de l'Enquête de santé 2018 de Sciensano.