Traitements contre les affections du sommeil

Vous en avez assez de voir votre repos nocturne perturbé ? N'attendez pas trop longtemps pour faire appel à l'aide d'un professionnel de la santé.
Traitements contre les affections du sommeil
Si les troubles du sommeil couvrent au moins 4 semaines consécutives, il est plus que temps de consulter un médecin. Il existe différents traitements des troubles du sommeil.

Les somnifères

La prudence est de rigueur par rapport à leur utilisation. Ces comprimés remplissent plutôt un rôle de bouée de la dernière chance que de remède rapide aux problèmes rencontrés. Certains somnifères entraînent une situation de dépendance et produisent un phénomène d'accoutumance. Après un certain temps d'utilisation, on a ainsi besoin d'une dose plus importante pour atteindre le même effet. Il est donc déconseillé de prendre des somnifères pendant plus de deux ou trois semaines. 

Heureusement, des progrès importants ont été réalisés ces derniers temps dans le domaine des somnifères. Des médicaments ont ainsi été développés, qui ne causent pour ainsi dire aucune accoutumance. Demandez un complément d'information à votre médecin à ce propos. Il pourra vous recommander les médicaments les mieux adaptés à votre situation.

Thérapie comportementale cognitive

Des enquêtes scientifiques révèlent que la thérapie comportementale cognitive est une méthode efficace pour combattre l'insomnie. Il s'agit de séances de groupe au cours desquelles le thérapeute commence par cerner le schéma de sommeil et de réveil des participants. Il s'appuie sur ces observations pour vous apprendre d'autres comportements pour améliorer la qualité de votre sommeil. C'est en essayant d'appliquer ces nouveaux comportements que vous apprendrez quels sont ceux qui vous conviennent le mieux.

Clinique du sommeil

Les insomnies perdurent ? Vous pouvez vous adresser à une clinique du sommeil. Des examens et des mesures seront effectués au cours d'une nuit passée à l'hôpital, pour déterminer la cause des problèmes rencontrés. Divers paramètres tels que la respiration, l'activité cérébrale et le mouvement des yeux sont étudiés.

Article tags:

Autres articles

Travailler et vivre à nouveau plus proche ensemble

Bientôt, nous travaillerons et vivrons à nouveau plus proches les uns des autres. Cela crée de la peur, de l'insécurité et de la méfiance face à une éventuelle infection ou à un comportement sûr.  L’angoisse s’amplifie généralement lorsque vous tentez de la réprimer. En parler peut vous aider – que ce soit avec des collègues, des proches ou d’autres personnes.

Les tensions relationnelles dues au coronavirus : comment les affronter ?

Les mesures prises par les autorités sont source de beaucoup de confusion et à l’origine de réorganisations au travail et dans la vie privée. Nous devons jongler entre différents rôles en un seul endroit : travailler, être parent, être professeur, être partenaire. Cela provoque beaucoup de confusion ! Nous sommes tous à la recherche d'une structure claire et vivable.

Le télétravail, mode d’emploi

C’est enfoncer une porte ouverte que de dire que télétravailler à plein temps avec des enfants constitue un véritable défi, éprouvant psychiquement comme socialement. Si certains éprouvent un sentiment d’isolement ou se sentent moins liés à leurs collègues, d’autres ont l’impression de ne jamais avoir fini. Même sans enfants, télétravailler depuis chez soi n’est pas évident. Où placer la limite entre travail et vie privée ?