Rester moins assis et bouger suffisamment

Rester 'moins assis', qu'est-ce que cela signifie exactement ? Quand est-on trop assis et quand bouge-t-on suffisamment ? Et dans quelle mesure peut-on bouger ou faire du sport de manière plus intensive ? Rien que de bonnes nouvelles à vous communiquer : quelques modifications à votre style de vie peuvent rapidement faire une grande différence pour votre santé. 
Rester moins assis et bouger suffisamment

Rester assis, ce n'est pas bon pour vous

Dans les années 50 déjà, les scientifiques ont démontré que rester assis était moins bon que bouger. Ils avaient comparé la santé d'un certain nombre de chauffeurs de bus londoniens avec celle des contrôleurs de ces mêmes bus. Les chauffeurs de bus, qui étaient assis pour la plupart du temps de travail, semblaient souffrir plus souvent de troubles cardiaques que leurs collègues. À cette époque déjà, on savait que rester assis était plus malsain que bouger.

Rester moins immobile 

Vous voulez une vie plus saine en étant moins assis ? Essayez surtout de limiter les longues périodes immobiles (ou un comportement sédentaire). Même si vous êtes très actif et sportif par moments, rester longtemps immobile n'est pas bon pour votre santé. Veillez à interrompre les périodes assises, par exemple lorsque vous travaillez devant votre pc, naviguez sur Internet, regardez la télévision ou roulez en voiture. 

Vous êtes sur la bonne voie : 

Diminuer et interrompre le temps assis toutes les demi-heures est une bonne directive recommandée à tous.  
  • Ne restez pas assis plus de 8 heures d'affilée.
  • Interrompez les moments assis toutes les demi-heures.
  • Alternez le plus possible la position assise en vous levant et en faisant quelques pas. 

Bouger suffisamment

Qu'entend-on exactement par 'bouger suffisamment' ? La quantité d'exercice physique suffisante dépend de l'âge et de la condition physique générale. Selon la 'norme d'activité physique' classique, il vaut mieux bouger 'à intensité modérée' une demi-heure par jour. Si vous voulez en faire plus, bougez 'plus intensément' pendant une vingtaine de minutes, trois fois par semaine. 

Types d'activité physique :

  • Intensité légère : Vous n'êtes pas assis. Par exemple : être debout, se promener paisiblement.
  • Intensité moyenne : Votre rythme cardiaque augmente légèrement et votre respiration s'accélère. Par exemple : se promener, faire le ménage, danser, faire du vélo paisiblement, soulever des objets légers, etc.
  • Intensité haute : Vous vous dépensez, votre respiration et votre rythme cardiaque s'accélèrent et vous transpirez. Par exemple : faire du vélo à allure soutenue, courir, jouer au foot, faire du fitness, du jogging, de l'aérobic, etc.

Saviez-vous que vous bénéficiez d'un Bonus activité physique de la Mutualité Partena si vous bougez davantage.

La méthode combinée

Pour vraiment veiller sur votre santé, travaillez sur les deux fronts : restez moins assis et bougez suffisamment. Si c'est un peu de trop tout d'un coup, ne soyez pas trop sévère avec vous-même. Ciblez d'abord les moments assis et tentez le plus possible de les interrompre. Ne visez pas trop haut et évoluez à votre rythme vers une meilleure hygiène de vie : chaque pas compte !

* Etre moins sédentaire, c’est un bon début pour une bonne hygiène de vie. Vous y arriverez globalement en ne fumant pas, en ayant une alimentation saine et équilibrée, en étant peu sédentaire et en bougeant suffisamment.

* Le Test de sédentarité de la Mutualité Partena a été conçu par l'Université de Gand . La Mutualité Partena a élaboré le programme d'activité physique en collaboration avec le Vlaams Instituut Gezond Leven .

Autres articles

Des semelles sur mesure : la parole au podologue

Si vous souffrez d’une épine calcanéenne, de pieds plats ou de pieds creux, une semelle sur mesure peut vous apporter un réel soulagement. Mais le prix d’une telle semelle peut facilement atteindre les 150 euros. Existe-t-il des remboursements ? Et comment procède le podologue ? Nous avons demandé conseil à la podologue Els Pauwels.