ActuVivre sainement
13 janvier 2020

partagez

Symboles de danger sur les produits chimiques à apprendre à vos enfants !

Votre enfant connaît-il déjà les nouveaux symboles de danger qui figurent sur les produits chimiques d’entretien ? Le jeu "Sauve l'émoji" permet aux enfants d’apprendre de manière ludique à les reconnaître. Cerise sur le gâteau : ils peuvent remporter de beaux prix.

10.000 incidents

Détergents et produits d'entretien, déboucheurs, peintures... Plus de 10.000 incidents se produisent chaque année dans notre pays avec ces produits chimiques ménagers. Et près de la moitié d'entre eux concernent des enfants ! La meilleure façon de prévenir ces accidents est de connaître les nouveaux symboles de danger, de comprendre les étiquettes de ces produits et de suivre les recommandations de sécurité. Et pour éveiller l’intérêt des enfants, rien de tel qu’un jeu en ligne !

Apprendre en jouant

Avec "Sauve l'émoji", les enfants de 10 à 16 ans apprennent quels produits chimiques sont nocifs et pourquoi. Ils apprennent également en jouant à reconnaître les nouveaux symboles de danger. De plus, il y a aussi de beaux prix à gagner comme une trottinette électronique, des gourdes et des tickets de cinéma.

Plus d'infos ? 

Consultez www.sauvelemoji.be 

 

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.