ActuVivre sainement
20 janvier 2019

partagez

Sevrage tabagique : médicaments bientôt mieux remboursés

Vous souhaitez écraser définitivement votre dernière cigarette ? Bonne nouvelle ! Dès le 1er février 2019, le starter pack pour aider les fumeurs à arrêter de fumer coûtera nettement moins cher. Les autorités élargissent également le nombre de traitements remboursés.

Starter pack moins cher

Vous souhaitez suivre un traitement à base de médicaments dans le but d’arrêter de fumer ? Avant de vous lancer dans ce que l’on appelle le "starter pack", vous devez d’abord suivre un traitement test de deux semaines afin de déterminer si vous supportez bien le médicament. Ce pack vous revient désormais nettement moins cher. Auparavant, vous deviez débourser 49,95 euros pour ce pack, mais à partir du 1er février 2019, il vous reviendra à 14,80 euros, ou 9,80 euros pour les bénéficiaires de l’intervention majorée. L’objectif est de rendre le traitement de sevrage tabagique aussi accessible que possible.

Davantage de traitements remboursés

La Ministre de la Santé publique Maggie De Block avait déjà fait passer de un à deux le nombre de traitements remboursés pour les médicaments de sevrage tabagique. Ce nombre passe désormais à trois. Et le remboursement de ces trois traitements est valable tous les 5 ans. Vous n’êtes pas parvenu à arrêter de fumer après 3 tentatives en 5 ans ? Vous avez droit à nouveau à trois tentatives remboursées.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la ministre de la Santé publique Maggie De Block !

Autres articles

Les coaches santé

Avez-vous déjà entendu parler de la VVGC (Vlaamse Vereniging Gezondheidscoaches) ? Une belle initiative à laquelle la Mutualité Partena apporte son soutien. Cette association professionnelle a notamment pour objectif d’éviter la prolifération sauvage des coaches ... ou même de charlatans ! Sachez par ailleurs que vous pouvez aussi bénéficier du remboursement de consultations de diététique : 40 euros après 4 séances chez un coach santé accrédité.
15 janvier 2020

Chaque jour, 6 jeunes hospitalisés à cause de l’alcool

En moyenne, 6 jeunes âgés de 12 à 17 ans se retrouvent quotidiennement à l'hôpital après une séance de "binge drinking". Pour les jeunes, l’abus d’alcool est particulièrement nocif. Les Mutualités Libres préconisent davantage d’investissements dans la prévention, ainsi qu’une réglementation plus stricte.