Réutiliser votre gourde en matière plastique, est-ce bien prudent ?

Il est important de boire suffisamment d'eau dans le cadre d'une bonne hygiène de vie. Vous aimeriez avoir la certitude d’avoir bu suffisamment d’eau sur la journée ? Dans ce cas, pensez  à utiliser une gourde, que vous pourrez remplir à votre guise. Mais est-ce bien prudent de réutiliser une gourde en matière plastique ?
Réutiliser votre gourde en matière plastique, est-ce bien prudent ?

Réutiliser votre gourde en matière plastique, est-ce bien prudent ? 

Réutiliser une gourde, c’est bon pour l’environnement, mais est-ce aussi bénéfique pour votre santé ? Le remplissage d'une gourde en plastic peut, dans certaines situations, faire augmenter significativement le nombre de bactéries présentes dans la gourde. Des substances chimiques comme le BPA (Bisphénol A) peuvent aussi être libérées. Vous n'avez fort heureusement quasi pas à vous en soucier dans la pratique. 

Le Bisphénol A (BPA)

Une des substances chimiques présentes dans les gourdes en plastic est le BPA. Le risque que vous retrouviez cette substance dans l'eau est en réalité très réduit. Ce risque n'existe qu'en cas d'exposition de la gourde à des températures élevées. Evitez donc de laisser votre gourde en plastic en plein soleil. 

Les boissons contenant de l'acide carbonique ou les boissons acides, comme les jus de fruits, provoquent aussi le passage du BPA de la gourde en plastic à la boisson. Ne réutilisez les gourdes en plastic que pour l'eau. 

Les bactéries 

L'usage d'une gourde en plastic favorise la prolifération des bactéries. Heureusement, la plupart de ces bactéries viennent de vous-même, et ne sont donc pas nuisibles pour votre santé

Si vous nettoyez régulièrement votre gourde en plastic, il n'y a guère de risque. Passez votre gourde en plastic au lave-vaisselle après usage, ou lavez-la à l'eau chaude avec un peu de détergent. Si votre gourde est équipée d'un bouchon, nettoyez-le avec le plus grand soin, parce que de nombreuses bactéries s'accumulent entre les rainures. 

Quelle quantité d'eau devez-vous boire ?  

La quantité d'eau que vous devez boire varie d'une personne à l'autre. Les enfants ont besoin de davantage d'eau que les adultes, en moyenne 1,5 litre par jour. Les adultes peuvent aussi de baser sur une quantité d'1,5 litre par jour, mais cela dépend fortement des circonstances

Les adultes perdent quelque 2,5 litres de liquide par jour. Un litre est apporté par les liquides contenus dans l'alimentation, et le reste doit être fourni par des boissons, comme l'eau et le thé. Si vous faites beaucoup de sport, êtes malade ou transpirez abondamment, vous perdez davantage de liquide et devez donc aussi boire davantage d'eau. Ecoutez donc toujours bien votre corps.

Autres articles

24 février 2020

Un réfrigérateur propre et sain

Nulle part on ne jette autant de nourriture que chez soi. Partena Aide à domicile veut agir par rapport à ce constat. Nos aide-ménagères collaborent ainsi à Gand au projet  Gent En Garde, soutenu par la Ville de Gand, FoodWIN et TalentIndex. Grâce à une formation en management du réfrigérateur, nos aide-ménagères sensibilisent leurs clients à l'intérêt d'avoir un réfrigérateur sain et écologique. Voici quelques bonnes choses à savoir pour bien gérer son réfrigérateur.
13 janvier 2020

Nous achetons tous de moins en moins de kilocalories

Depuis 2012, les Belges ont acheté environ 4 % de kilocalories de moins au supermarché. La composition des aliments dans les rayons des magasins est de plus en plus équilibrée. C'est ce que révèlent les chiffres de Fevia, la fédération de l'industrie alimentaire belge.

Que propose le menu du jour ? Des légumineuses !

1 personne sur 4 ne peut citer qu'un, voire deux légumineuses. C'est dommage, parce qu'on ne peut les apprécier, faute de les connaître ! Les légumineuses ne sont pas seulement succulentes mais aussi riches en protéines, fibres, minéraux, vitamines et acides aminés. Mieux encore, selon l'économiste de la santé Lieven Annemans, en les intégrant à notre régime alimentaire, nous diminuons les risques de diabète, de cancer du sein et d'hémorragie cérébrale.