partagez

Que pensez-vous de notre plan climat ?

Avez-vous un quart d’heure de libre ? C’est l’occasion de donner votre opinion sur le Plan national Énergie-Climat. Vous pouvez en effet participer à l’enquête on-line et transmettre vos éventuelles remarques jusqu’au 15 juillet 2019. 

Avec les citoyens

La Belgique a déjà soumis fin 2018 à la Commission européenne une proposition de plan énergie-climat. Et d'ici la fin 2019, les plans de tous les États membres de l'UE devront être prêts. Mais pas avant que vous aussi ne puissiez donner votre avis… Qu'est-ce qui pourrait vous convaincre de prendre davantage le train ou le bus ? Ou d'acheter une voiture qui émet moins de CO2 ? A quelle fréquence vous rendez vous au travail à pied ou à vélo ? Vous pouvez compléter toutes vos réponses dans l’enquête en ligne. 

Remarques complémentaires

Remplir l’enquête ne vous prendra pas plus d’un quart d'heure. De plus, vous pouvez également transmettre pour chaque partie du plan tous les commentaires supplémentaires que vous pourriez avoir. Voulez-vous aussi vous exprimer au sujet du plan climat de la Flandre, de la Wallonie ou de la Région de Bruxelles-Capitale ? C’est possible aussi. 

Plus d’infos

Vous pouvez compléter l’enquête sur plannationalenergieclimat.be

 

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.