Arrêter de fumer : préparez-vous bien

Réussir à arrêter de fumer, cela suppose une préparation intensive et centrée sur l'objectif visé.
Arrêter de fumer : préparez-vous bien

Quelques conseils

  • Inscrivez les raisons pour lesquelles vous avez décidé d'arrêter de fumer et conservez-les précieusement.
  • Pensez régulièrement aux 3 avantages les plus importants pour vous d'une vie sans tabac.
  • Pensez aux situations dans lesquelles vous fumez le plus souvent et imaginez déjà des solutions pour ces moments clés.
  • Cherchez un partenaire pour vous soutenir ou une autre personne qui veut arrêter. A deux, on est plus motivé pour arrêter.
  • Aérez la pièce où vous fumiez.
  • Choisissez bien votre jour pour arrêter de fumer. Evitez ainsi de le faire un jour de grand stress.
  • Imaginez un bon dérivatif. Allez nager, jogger, au cinéma, ... . Gardez votre esprit occupé. 
  • Jetez toutes vos cigarettes et le tabac en votre possession. Les garder au cas où n'est vraiment pas une bonne idée.
  • Imaginez une récompense pour vous, lorsque vous serez parvenu à surmonter les moments difficiles. 
  • Utiliser des pastilles à la menthe, du chewing-gum ou autre chose à mâchouiller pour chasser ce mauvais goût de votre bouche. Glissez-en dans votre sac, dans votre veste, partout chez vous.
  • Mettez de côté l'argent que vous auriez dépensé pour fumer. Un joli bonus, tous les mois!

Article tags:

Autres articles

08 janvier 2021

Vaccination contre le coronavirus : ce que vous devez savoir

La campagne de vaccination contre la COVID-19 a démarré dans les maisons de repos, et se concentrera temporairement sur certains groupes prioritaires. Elle sera ensuite étendue à de plus larges groupes de la population. Qui sont les groupes prioritaires ? Le vaccin est-il sûr ? Où trouver des informations dignes de foi ? Nous tenons à vous informer.

DERNIERE MISE A JOUR : jeudi 14 janvier 2021 (poursuivez votre lecture sous la photo)

Tout savoir sur le vaccin contre le HPV ou papillomavirus !

Le papillomavirus humain (HPV, pour Human Papillomavirus) est un virus qui se décline en plus de 100 types différents. 70 à 80 % de la population seront en contact avec un type de virus HPV au cours de leur vie. La plupart d’entre eux l’élimineront naturellement et ne développeront pas de complication. Environ 12 de ces types de HPV sont considérés comme des types de HPV à haut risque. Ils peuvent  provoquer, chez l’homme comme chez la femme, des infections au niveau des organes génitaux, de l’anus ou de la gorge. Ces infections peuvent évoluer en cancer (col de l’utérus, vulve, vagin, pénis, anus, bouche-pharynx). 

Vaccins : les ados aussi !

Pendant l’adolescence, les vaccinations restent nécessaires… Il peut s’agir de vaccination recommandées à cette période, comme le vaccin contre le HPV,  de rappels ou de rattrapages pour les vaccinations non effectuées pendant l’enfance.