Arrêter de fumer : préparez-vous bien

Réussir à arrêter de fumer, cela suppose une préparation intensive et centrée sur l'objectif visé.
Arrêter de fumer : préparez-vous bien

Quelques conseils

  • Inscrivez les raisons pour lesquelles vous avez décidé d'arrêter de fumer et conservez-les précieusement.
  • Pensez régulièrement aux 3 avantages les plus importants pour vous d'une vie sans tabac.
  • Pensez aux situations dans lesquelles vous fumez le plus souvent et imaginez déjà des solutions pour ces moments clés.
  • Cherchez un partenaire pour vous soutenir ou une autre personne qui veut arrêter. A deux, on est plus motivé pour arrêter.
  • Aérez la pièce où vous fumiez.
  • Choisissez bien votre jour pour arrêter de fumer. Evitez ainsi de le faire un jour de grand stress.
  • Imaginez un bon dérivatif. Allez nager, jogger, au cinéma, ... . Gardez votre esprit occupé. 
  • Jetez toutes vos cigarettes et le tabac en votre possession. Les garder au cas où n'est vraiment pas une bonne idée.
  • Imaginez une récompense pour vous, lorsque vous serez parvenu à surmonter les moments difficiles. 
  • Utiliser des pastilles à la menthe, du chewing-gum ou autre chose à mâchouiller pour chasser ce mauvais goût de votre bouche. Glissez-en dans votre sac, dans votre veste, partout chez vous.
  • Mettez de côté l'argent que vous auriez dépensé pour fumer. Un joli bonus, tous les mois!

Autres articles

Les coaches santé

Avez-vous déjà entendu parler de la VVGC (Vlaamse Vereniging Gezondheidscoaches) ? Une belle initiative à laquelle la Mutualité Partena apporte son soutien. Cette association professionnelle a notamment pour objectif d’éviter la prolifération sauvage des coaches ... ou même de charlatans ! Sachez par ailleurs que vous pouvez aussi bénéficier du remboursement de consultations de diététique : 40 euros après 4 séances chez un coach santé accrédité.
15 janvier 2020

Chaque jour, 6 jeunes hospitalisés à cause de l’alcool

En moyenne, 6 jeunes âgés de 12 à 17 ans se retrouvent quotidiennement à l'hôpital après une séance de "binge drinking". Pour les jeunes, l’abus d’alcool est particulièrement nocif. Les Mutualités Libres préconisent davantage d’investissements dans la prévention, ainsi qu’une réglementation plus stricte.