ActuVivre sainement
20 août 2018

partagez

Pollution de l’air : les 25-64 ans vulnérables aussi

L’exposition à la pollution de l’air augmente le risque de mortalité cardiovasculaire et respiratoire. Et pas seulement pour les plus de 65 ans. Les 25-64 ans sont également vulnérables, surtout après une augmentation des concentrations d’ozone. Sciensano appelle donc chacun à modifier son comportement pendant les pics d’ozone ou de smog.

Pas uniquement pour les personnes âgées et les enfants

Nous savons déjà que les personnes de plus de 65 ans et les enfants sont des groupes vulnérables en cas de smog ou de pics d’ozone. Une nouvelle recherche menée par Sciensano, établissement scientifique fédéral à Belgique, montre aujourd’hui que la pollution de l’air est également un facteur de risque de mortalité cardiovasculaire et respiratoire chez les personnes de 25 à 64 ans.

Puisque ce groupe n’a jamais vraiment été considéré comme à risque, il ne suit pas toujours correctement les conseils de prévention. C’est pourquoi Sciensano appelle chacun à modifier son comportement pendant les pics d’ozone ou de smog.

Que faire en cas d’alerte d’ozone ou de smog ?

  • Limitez votre exposition à l’air extérieur et essayez de planifier vos activités le matin.
  • Evitez les efforts physiques entre 12h et 22h.
  • En cas de canicule et de pics d’ozone, restez dans un environnement frais et hydratez-vous.
 

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.