ActuVivre sainement
18 juillet 2018

partagez

Plus de 10 h par semaine devant un écran : des risques pour la santé des enfants

De jeunes enfants qui restent plus de 10 heures par semaine devant l'écran de leur ordinateur, tablette ou TV… Les risques de et de maladies cardiovasculaires sont alors plus élevés. C'est ce que révèle une étude à grande échelle de l'UHasselt réalisée auprès de 1.500 nouveaux-nés limbourgeois. 

Changements dans les cellules

Plus les enfants restent longtemps devant un écran, moins ils bougent et plus leur IMC est élevé. C'était déjà connu depuis longtemps. Une étude de l'UHasselt montre également que passer plus de 10 heures par semaine devant un écran augmente le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires. Il s'agit de changements dans les cellules qui surviennent également chez des adultes atteints de diabète et sclérose artérielle. "Plus l'exposition est longue, plus nets sont les changements dans les biomolécules des enfants", souligne le Professeur Tim Nawrot de l'UHasselt. 

Quelle est la durée "adéquate" ?

Bien sûr, les enfants qui passent plus de 10 heures devant un écran ne sont pas malades, mais ils sont tout simplement plus susceptibles de contracter ces maladies chroniques. Mais quel temps d'exposition est conseillé pour de jeunes enfants ? "Les écrans ne sont pas nécessairement mauvais. Sur la base de notre étude, je dirais que 10 heures par semaine semble être une durée raisonnable", répond Tim Nawrot.

Plus d'infos ?

 

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.