ActuVivre sainement
07 février 2019

partagez

Nouveaux projets pilotes pour la prévention du burn-out au travail

Le nombre de burn-out ne cesse d'augmenter. Pour mettre un terme à cette évolution, les autorités ont décidé de lancer plusieurs projets pilotes sur le lieu de travail. Fil rouge des projets : la collaboration entre les travailleurs, les employeurs, les prestataires de soins et les autorités.

Détecter au plus tôt les signaux

 La Ministre de la Santé publique Maggie De Block a récemment lancé plusieurs projets pilotes pour aider à prévenir le burn-out directement sur le lieu de travail. Un projet a ainsi débuté dans le secteur hospitalier et bancaire pour développer un programme d'accompagnement sur mesure pour les travailleurs à haut risque de burn-out. De plus, une approche novatrice de cette problématique sera testée dans 12 autres projets pilotes dans d'autres secteurs. Chacun d’eux associe différents partenaires : prestataires de soins de santé, universitaires, organisations d'indépendants, etc.

Nouvelle campagne

En plus de ces projets, une nouvelle campagne sera lancée pour aider les gens à reconnaître à temps les signaux du burn-out. Citoyens, prestataires de soins, employeurs... y trouveront toutes les informations utiles sur le burn-out. Cette campagne débutera dans la deuxième quinzaine de février.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la ministre de la Santé publique Maggie De Block !

#disquedurplein...Vous avez la tête pleine?

Etre performant(e) au travail, une vie sociale active, s’entraîner pour ce marathon, être la maman ou la fille rêvée, le papa ou le fils parfait, un partenaire compréhensif et sympa, un(e) chouette ami(e)... Nous devons et voulons en faire tellement de nos jours. Vous avez la tête pleine au point d’en oublier des choses, d’être susceptible, ou de vous sentir épuisé(e) ? Ou vous gardez votre équilibre sous la pression ? Faites le test et mesurez votre résistance mentale.

Article tags:

Autres articles

Travailler et vivre à nouveau plus proche ensemble

Bientôt, nous travaillerons et vivrons à nouveau plus proches les uns des autres. Cela crée de la peur, de l'insécurité et de la méfiance face à une éventuelle infection ou à un comportement sûr.  L’angoisse s’amplifie généralement lorsque vous tentez de la réprimer. En parler peut vous aider – que ce soit avec des collègues, des proches ou d’autres personnes.

Les tensions relationnelles dues au coronavirus : comment les affronter ?

Les mesures prises par les autorités sont source de beaucoup de confusion et à l’origine de réorganisations au travail et dans la vie privée. Nous devons jongler entre différents rôles en un seul endroit : travailler, être parent, être professeur, être partenaire. Cela provoque beaucoup de confusion ! Nous sommes tous à la recherche d'une structure claire et vivable.

Le télétravail, mode d’emploi

C’est enfoncer une porte ouverte que de dire que télétravailler à plein temps avec des enfants constitue un véritable défi, éprouvant psychiquement comme socialement. Si certains éprouvent un sentiment d’isolement ou se sentent moins liés à leurs collègues, d’autres ont l’impression de ne jamais avoir fini. Même sans enfants, télétravailler depuis chez soi n’est pas évident. Où placer la limite entre travail et vie privée ?