partagez

Même l’antidouleur le plus sûr peut être dangereux

Une jeune femme originaire de Gand a ingéré quotidiennement 7 à 8 antidouleurs d’1 gramme pendant 2 semaines pour lutter contre une rage de dents intense. Conséquence : une transplantation hépatique. Les médecins demandent aux pharmaciens de bien informer leurs clients sur un usage correct du paracétamol (Dafalgan et Perdolan). 

Car même l’antidouleur le plus sûr peut être dangereux. 

Intoxication au paracétamol

Prendre un paracétamol semble inoffensif, mais ce n’est pas toujours le cas. Chaque mois, un patient est admis à l’UZ Gent pour intoxication au paracétamol et une transplantation hépatique est même nécessaire environ 1 fois par an. Tout comme chez la jeune femme qui avait ingéré chaque jour 7 à 8 antidouleurs d’1 gramme pendant 2 semaines. 

Mieux informer

Le paracétamol est en vente libre en pharmacie. C’est pourquoi les médecins demandent aux pharmaciens de bien informer leurs clients sur le dosage et la durée pendant laquelle ils peuvent prendre ces antidouleurs.

Selon l’Association Pharmaceutique Belge, le paracétamol sur prescription n’est de toute façon pas la solution. L’Association plaide plutôt pour un dossier reprenant pour chaque patient les médicaments achetés, y compris ceux sans prescription. 

 

Article tags:

Autres articles

21 janvier 2021

Le frottis, nous le faisons. Et vous ?

Janvier est le mois de l’action de dépistage du cancer du col de l’utérus. Si vous êtes une femme âgée de 25 à 64 ans, il est essentiel que vous fassiez effectuer un frottis tous les 3 ans. Si votre dernier frottis remonte à plus de 3 ans, vous allez recevoir une invitation en ce sens, si vous habitez en Région flamande.
08 janvier 2021

Vaccination contre le coronavirus : ce que vous devez savoir

La campagne de vaccination contre la COVID-19 a démarré dans les maisons de repos, et se concentrera temporairement sur certains groupes prioritaires. Elle sera ensuite étendue à de plus larges groupes de la population. Qui sont les groupes prioritaires ? Le vaccin est-il sûr ? Où trouver des informations dignes de foi ? Nous tenons à vous informer.

DERNIERE MISE A JOUR : mardi 19 janvier 2021 (poursuivez votre lecture sous la photo)

Tout savoir sur le vaccin contre le HPV ou papillomavirus !

Le papillomavirus humain (HPV, pour Human Papillomavirus) est un virus qui se décline en plus de 100 types différents. 70 à 80 % de la population seront en contact avec un type de virus HPV au cours de leur vie. La plupart d’entre eux l’élimineront naturellement et ne développeront pas de complication. Environ 12 de ces types de HPV sont considérés comme des types de HPV à haut risque. Ils peuvent  provoquer, chez l’homme comme chez la femme, des infections au niveau des organes génitaux, de l’anus ou de la gorge. Ces infections peuvent évoluer en cancer (col de l’utérus, vulve, vagin, pénis, anus, bouche-pharynx).