La malnutrition : de quoi s'agit-il et comment l'éviter

On ne parle pas beaucoup de la malnutrition et de la sous-alimentation. La malnutrition est pourtant à l'origine de nombreux risques de santé et doit être reconnue. Découvrez ce qu'est la malnutrition, comment la reconnaître et ce que vous pouvez faire pour y remédier.
La malnutrition : de quoi s'agit-il et comment l'éviter

Qu'est-ce que la malnutrition ? 

La malnutrition est la conséquence d'une moindre consommation ou ingestion de nourriture. Cet apport réduit peut être causé par des problèmes de mastication et de déglutition, des troubles de l'alimentation, une infection par le COVID-19, un cancer, etc. Un manque de nutriments comporte de nombreux risques. Les conséquences vont de la détérioration des muscles, de la fatigue et de la léthargie à un risque accru de fractures osseuses, de complications et même de mortalité plus élevée.
La malnutrition est différente de l'insuffisance pondérale. Bien qu'elle aille souvent de pair, la malnutrition peut se manifester à un poids sain comme en cas de surpoids.

Comment reconnaître la malnutrition ?

La malnutrition n'est pas toujours facile à reconnaître. L'insuffisance pondérale en est un indicateur important. Mais il existe d'autres facteurs qui peuvent indiquer une malnutrition : 

  • Une perte de poids non désirée de plus de 5% du poids corporel en 1 mois, ou de plus de 10% en 6 mois.
  • Et/ou un BMI faible (moins de 17,5 ou moins de 20,5 chez les plus de 70 ans)
  • Un visage affaissé
  • De la faiblesse
  • Une perte de force
  • Raideur musculaire et fatigue 
  • Une peau sèche et squameuse
  • Des cheveux ternes
  • Dépression
  • Règles irrégulières ou absentes

Les risques en cas de malnutrition 

La malnutrition doit être prise au sérieux, car elle peut entraîner de nombreuses conséquences. Elle peut ainsi provoquer une mauvaise cicatrisation des plaies, accroître le risque d'escarres et de complications, augmenter la sensibilité aux infections, la durée des hospitalisations et même le risque de décès.

Si vous souffrez ou connaissez quelqu'un qui souffre de malnutrition ou encore si vous vous inquiétez pour une autre personne, prenez contact avec un médecin ou un(e) diététicien(ne).
Un(e) diététicien(ne) est bien plus qu'un(e) spécialiste de la minceur, et guide le patient vers un apport nutritionnel complet afin de prévenir les lourdes conséquences de la malnutrition, d'améliorer l'état nutritionnel et/ou de prévenir la progression de sa détérioration.

Quelques conseils pour stimuler l'appétit

  • Reposez-vous 30 minutes avant le repas et choisissez des aliments frais comme des jus et des fruits.
  • Buvez une tasse de bouillon une demi-heure avant le repas, cela stimulera l'appétit.
  • Mangez plusieurs petits repas par jour au lieu de trois grands.
  • Assaisonnez le repas avec des épices, du jus de cuisson et de la sauce.
  • Évitez l'aérophagie (le fait d'aspirer de l'air en mangeant). Ne parlez pas en mangeant, ne buvez pas de boissons gazeuses, n'utilisez pas de paille, ne mangez pas d'œufs en neige ni de crème.
  • Veillez à avoir de la compagnie à table
  • Tenez-vous assis(e) bien droit en mangeant, cela aide les aliments à 'descendre'
 

Autres articles

A l'école ou au travail ? Jamais sans un déjeuner bon pour votre santé !

Assez de ces sandwiches ennuyeux au fromage ou au salami ? Vous êtes jaloux de la boîte à tartines fraîche, colorée et bien garnie de votre voisin ? Il est temps d'enrichir votre déjeuner avec des aliments (plus) sains. Mais comment faire en sorte que votre boîte à tartines soit à la fois saine et savoureuse ? Les conseils et l'inspiration ci-dessous vous aideront à vous lancer.

Les enfants et le sucre, une longue histoire

Consommés de temps en temps et en quantité raisonnable, les produits sucrés sont compatibles avec un bon équilibre nutritionnel dans la journée alimentaire d’un enfant. Certains bons réflexes doivent cependant être entretenus pour éviter les mauvaises habitudes.