Que devez-vous savoir des perturbateurs endocriniens ?

Selon une étude des Mutualités Libres, 48 % des personnes interrogées en Belgique n’ont jamais entendu parler des perturbateurs endocriniens. Il est donc grand temps d’aborder le sujet. Où les trouve-t-on ? Quel est leur effet ? Et comment les éviter ? 
Que devez-vous savoir des perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens, de quoi s’agit-il ? 

Ce sont des substances chimiques qui peuvent perturber le fonctionnement de notre système endocrinien (c’est-à-dire, les hormones thyroïdiennes, sexuelles, etc.) et causer des problèmes de santé. Ces perturbateurs endocriniens peuvent ainsi bloquer ou modifier les hormones, ou encore en altérer complètement le fonctionnement. C’est ainsi qu’ils peuvent provoquer certains cancers, des troubles de la fertilité, le diabète, l’obésité. 

Quand faut-il éviter à tout prix l’exposition ? 

A certains moments de la vie correspondant à des grands bouleversements hormonaux, il est fortement conseillé de réduire son exposition aux perturbateurs endocriniens. Leur effet est d’autant plus important si l’exposition se produit à certains moments clés du développement, comme la période foetale, la petite enfance, l’adolescence ou la vieillesse. 

Qu’est-ce que l’effet cocktail ?

Dans notre quotidien, nous sommes exposés à une multitude de substances chimiques différentes. Ces substances, mises ensemble, peuvent avoir une action différente de celle qu’elles auraient séparément. Mais chaque substance est habituellement testée et analysée seule et non en interaction avec d’autres. Il est donc très difficile, à l’heure actuelle, de savoir quel serait leur effet conjugué. C’est pourquoi, il vaut mieux réduire au maximum les produits qui libèrent des substances chimiques afin de limiter votre exposition et surtout si vous êtes ou si vous vivez avec des personnes plus sensibles. 

Où se cachent les perturbateurs endocriniens ? 

Les perturbateurs endocriniens sont partout dans notre environnement quotidien. Même si la législation européenne est très stricte en matière de substances chimiques, il est compliqué de garantir que les produits disponibles actuellement en Belgique ne contiennent pas de perturbateurs endocriniens. 
  • Les bisphénols sont présent dans les plastiques, les résines intérieures des boîtes de conserve, les bonbonnes d’eau, les récipients pour micro-ondes et le petit électroménager. A l’heure actuelle, seul le bisphénol A est reconnu officiellement comme perturbateur endocrinien.
  • Les phtalates sont utilisés dans les PVC, parfois en grande quantité. Ils agissent comme assouplissants : plus le PVC est souple, plus il y a de phtalates. On en trouve notamment dans les gaines des câbles électriques.
  • Les parabènes sont utilisés comme substance antimicrobienne, donc comme conservateur pour éviter que les bactéries ne prolifèrent dans les crèmes, les médicaments, les dentifrices, ... 

Voici comment limiter votre exposition aux perturbateurs endocriniens*

  1. Aérez quotidiennement pendant au moins 10 minutes, parce que les poussières contiennent des substances chimiques.
  2. Pour nettoyer votre intérieur, privilégiez les produits d’entretien contenant le moins de substances chimiques et de parfum possible.
  3. Limitez au maximum l’usage des plats en plastique pour contenir la nourriture. Sous l’effet de la chaleur, les perturbateurs endocriniens passent plus facilement du contenant vers la nourriture.
  4. Evitez d’utiliser les poêles et casseroles antiadhésives abîmées : jetez-les dès qu’elles sont griffées, car si la structure est abîmée, les perturbateurs endocriniens qu’elles contiennent vont se déplacer plus facilement vers la nourriture.
  5. Evitez l’utilisation d’insecticides, herbicides et pesticides. Ces substances sont prévues pour tuer les insectes et les mauvaises herbes. Ce sont donc des substances actives qui peuvent aussi avoir un effet sur notre organisme.
  6. Lavez vos vêtements neufs avant de les porter. Les vêtements fabriqués dans des pays lointains doivent faire un long voyage et être stockés. Les fabricants les traitent avec certaines substances pour éviter qu’ils ne soient abîmés par des insectes et autres nuisibles.
  7. Limitez l’usage des parfums, surtout si vous êtes enceinte : ils contiennent un grand nombre de substances chimiques.
  8. On a souvent l’image de la femme enceinte qui repeint la chambre du bébé à venir… Or, les peintures, les revêtements de sol, etc. contiennent énormément de substances chimiques. Si vous êtes enceinte, épargnez-vous ce genre de travaux. Pensez aussi à aérer généreusement, notamment si vous avez acheté de nouveaux meubles pour votre nouveau-né. L’odeur du neuf correspond bien souvent à l’émanation de substances chimiques.
  9. Les vernis à ongles contiennent des substances chimiques. Evitez-les si vous êtes enceinte. Même chose pour les petites filles qui veulent être coquettes : en mettant leurs doigts en bouche, elles risquent d’ingérer des substances chimiques potentiellement néfastes.
  10. Si vous êtes enceinte, limitez à une fois par semaine la consommation de gros poissons, tels que les thons et espadons qui ont accumulé de grandes quantités de substances chimiques (en mangeant d’autres poissons qui en avaient ingérés). 

*Inspirés par le Conseil Supérieur de la Santé

Plus d'info 

 

Autres articles

21 janvier 2021

Le frottis, nous le faisons. Et vous ?

Janvier est le mois de l’action de dépistage du cancer du col de l’utérus. Si vous êtes une femme âgée de 25 à 64 ans, il est essentiel que vous fassiez effectuer un frottis tous les 3 ans. Si votre dernier frottis remonte à plus de 3 ans, vous allez recevoir une invitation en ce sens, si vous habitez en Région flamande.
08 janvier 2021

Vaccination contre le coronavirus : ce que vous devez savoir

La campagne de vaccination contre la COVID-19 a démarré dans les maisons de repos, et se concentrera temporairement sur certains groupes prioritaires. Elle sera ensuite étendue à de plus larges groupes de la population. Qui sont les groupes prioritaires ? Le vaccin est-il sûr ? Où trouver des informations dignes de foi ? Nous tenons à vous informer.

DERNIERE MISE A JOUR : vendredi 22 janvier 2021 (poursuivez votre lecture sous la photo)