ActuVivre sainement
01 octobre 2019

partagez

Les Européens, toujours les plus grands buveurs

Les Européens aiment boire un verre. Et nous restons même les plus grands buveurs au monde. Nulle part ailleurs l'alcool ne cause plus de décès qu'en Europe. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) demande aux autorités nationales de mener une politique plus stricte en matière d'alcool.

La Belgique dans la moyenne

Qui sont à l’heure actuelle les plus grands buveurs d'Europe ? Ce sont apparemment les Tchèques, les Allemands et les Luxembourgeois. La Belgique se situe dans la moyenne avec sa 12e place.

En 2016, un Belge de plus de 15 ans consommait en moyenne 11,4 litres d'alcool, contre 12,8 en 2006. En l'espace de dix ans, la consommation d'alcool a donc légèrement diminué, mais selon l'Organisation mondiale de la santé, ce processus est beaucoup trop lent. Car les conséquences ne sont pas négligeables. Chaque jour, dans l’UE, 800 personnes décèdent de causes liées à l'alcool (des maladies cardiovasculaires à la cirrhose du foie).

Une politique plus stricte

Afin de réduire la consommation d'alcool, l'Organisation mondiale de la santé demande une politique plus stricte. Les Mutualités Libres réclament également des mesures supplémentaires : 

  • Interdire la vente d'alcool aux jeunes de moins de 18 ans
  • Interdire la promotion et la vente d'alcool dans les stations-services
  • Encourager les campagnes de sensibilisation en matière d'alcool et qui visent les jeunes

Plus d’infos

Consultez le site de l'Organisation mondiale de la santé.

 

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.