ActuVivre sainement
01 octobre 2019

partagez

Les Européens, toujours les plus grands buveurs

Les Européens aiment boire un verre. Et nous restons même les plus grands buveurs au monde. Nulle part ailleurs l'alcool ne cause plus de décès qu'en Europe. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) demande aux autorités nationales de mener une politique plus stricte en matière d'alcool.

La Belgique dans la moyenne

Qui sont à l’heure actuelle les plus grands buveurs d'Europe ? Ce sont apparemment les Tchèques, les Allemands et les Luxembourgeois. La Belgique se situe dans la moyenne avec sa 12e place.

En 2016, un Belge de plus de 15 ans consommait en moyenne 11,4 litres d'alcool, contre 12,8 en 2006. En l'espace de dix ans, la consommation d'alcool a donc légèrement diminué, mais selon l'Organisation mondiale de la santé, ce processus est beaucoup trop lent. Car les conséquences ne sont pas négligeables. Chaque jour, dans l’UE, 800 personnes décèdent de causes liées à l'alcool (des maladies cardiovasculaires à la cirrhose du foie).

Une politique plus stricte

Afin de réduire la consommation d'alcool, l'Organisation mondiale de la santé demande une politique plus stricte. Les Mutualités Libres réclament également des mesures supplémentaires : 

  • Interdire la vente d'alcool aux jeunes de moins de 18 ans
  • Interdire la promotion et la vente d'alcool dans les stations-services
  • Encourager les campagnes de sensibilisation en matière d'alcool et qui visent les jeunes

Plus d’infos

Consultez le site de l'Organisation mondiale de la santé.

 

Article tags:

Autres articles

08 janvier 2021

Vaccination contre le coronavirus : ce que vous devez savoir

La campagne de vaccination contre la COVID-19 a démarré dans les maisons de repos, et se concentrera temporairement sur certains groupes prioritaires. Elle sera ensuite étendue à de plus larges groupes de la population. Qui sont les groupes prioritaires ? Le vaccin est-il sûr ? Où trouver des informations dignes de foi ? Nous tenons à vous informer.

DERNIERE MISE A JOUR : mardi 19 janvier 2021 (poursuivez votre lecture sous la photo)

Tout savoir sur le vaccin contre le HPV ou papillomavirus !

Le papillomavirus humain (HPV, pour Human Papillomavirus) est un virus qui se décline en plus de 100 types différents. 70 à 80 % de la population seront en contact avec un type de virus HPV au cours de leur vie. La plupart d’entre eux l’élimineront naturellement et ne développeront pas de complication. Environ 12 de ces types de HPV sont considérés comme des types de HPV à haut risque. Ils peuvent  provoquer, chez l’homme comme chez la femme, des infections au niveau des organes génitaux, de l’anus ou de la gorge. Ces infections peuvent évoluer en cancer (col de l’utérus, vulve, vagin, pénis, anus, bouche-pharynx). 

Vaccins : les ados aussi !

Pendant l’adolescence, les vaccinations restent nécessaires… Il peut s’agir de vaccination recommandées à cette période, comme le vaccin contre le HPV,  de rappels ou de rattrapages pour les vaccinations non effectuées pendant l’enfance.