ActuVivre sainement
27 avril 2017

partagez

Les bénévoles sont en meilleure santé

Vous faites du bénévolat ? Alors vous êtes en meilleure santé que ceux qui n'en font pas. C'est ce que révèle une étude de l'unité de recherche de Médecine générale de l'UGent.

Explications

Selon cette étude, les bénévoles seraient en aussi bonne santé que les non-bénévoles 5 ans plus jeunes. Les chercheurs avancent 3 explications pour ces résultats. Avant toute chose, le bénévolat a un effet positif sur la santé mentale. Ensuite, il engendre des activités physiques et psychiques qui protègent les plus âgés contre la régression fonctionnelle et la démence. Finalement, un examen neurologique démontre également que le bénévolat libère des hormones "liées aux soins"² aidant à combattre le stress et les inflammations.

Les revenus jouent également un rôle

En plus de ces 3 explications, les revenus des bénévoles jouent également un rôle. En moyenne, ils ont en effet un salaire plus élevé, ce qui a une influence positive sur la santé. "Ce résultat est conforme à des recherches antérieures qui ont aussi établi que ceux qui mentionnaient une activité bénévole sur leur CV avaient plus de chances de se voir accorder un entretien", ajoute le professeur Stijn Baert de l'UGent. 

Plus d'infos ?

Consultez le site de l'UGent ! (site en néerlandais)

 

Article tags:

Autres articles

Comment acquérir de saines habitudes ... et les maintenir ?

Manger deux fruits par jour, boire plus d'eau, se détendre et lire un livre ... Autant d'habitudes saines que nous aimerions tellement conserver pour mener une vie équilibrée. Un style de vie qui fonctionne très bien pendant les vacances, quand on est très détendu(e) et qu'on prend son temps. Mais qu'il est difficile de maintenir une fois de retour à la maison, face à la 'routine normale'. Combien de temps faut-il avant qu'une nouvelle habitude ne prenne racine en nous ? Et comment persévérer ? La Mutualité Partena l'a recherché pour vous !
19 avril 2021

Semaine de la prévention des chutes

Les chutes sont un problème fréquent au sein de la population âgée. Environ 1 personne sur 3 âgée de plus de 65 ans tombe au moins une fois par an. Ces chutes peuvent avoir de graves conséquences sur le plan physique, psychologique et social. Du 19 au 25 avril, le Centre flamand d'expertise en matière de prévention des chutes et des fractures mettra ce sujet à l'honneur.
15 avril 2021

Autotest COVID-19

Il existe plusieurs façons de vérifier si vous avez été infecté par le coronavirus. À partir du 6 avril, vous pourrez aussi acheter un autotest chez votre pharmacien.