Actu Vivre sainement
21 janvier 2021

partagez

Le frottis, nous le faisons. Et vous ?

Janvier est le mois de l’action de dépistage du cancer du col de l’utérus. Si vous êtes une femme âgée de 25 à 64 ans, il est essentiel que vous fassiez effectuer un frottis tous les 3 ans. Si votre dernier frottis remonte à plus de 3 ans, vous allez recevoir une invitation en ce sens, si vous habitez en Région flamande.
Le frottis, nous le faisons. Et vous ?

Blablabla, pas d’excuses !

Nous savons que 3 années se sont écoulées.  Nous avons toutes un agenda très chargé, et excellons à trouver des excuses pour encore et toujours remettre ce frottis. Mais l’oubli succède souvent à la promesse de jours meilleurs.  “J’ai beaucoup de travail pour le moment”, “Je le ferai plus tard, après les courses”, …La nouvelle campagne à propos du frottis se concentre sur toutes ces excuses. “Blablabla. Pas excuses. Faites effectuer un frottis. Parce qu’un dépistage précoce est crucial.”

Pourquoi faire effectuer un frottis ? 

Le cancer du col de l’utérus se développe très lentement. Des cellules suspectes peuvent être dépistées avant qu’elles ne deviennent cancéreuses. En d’autres mots, le frottis est la meilleure protection contre le cancer du col de l’utérus.
C’est pourquoi la campagne de dépistage encourage les femmes de 25 à 64 ans à faire effectuer un frottis tous les 3 ans. Si la maladie ou ses signes précurseurs sont identifiés à temps, les complications ou un traitement (plus lourd) peuvent être évités, et les chances de guérison complète sont plus importantes.
L’examen du frottis est le plus souvent gratuit. Vous ne payez que la consultation chez le généraliste ou le gynécologue. Le frottis est analysé en laboratoire pour voir s’il contient des anomalies.

Que se passe-t-il si le frottis présente des anomalies ?

Votre médecin reçoit le résultat après quelques semaines. Si des anomalies sont détectées, un examen complémentaire est nécessaire. Si cela vous inquiète, parlez-en à votre médecin.
En cas d’anomalies légères, on vous conseillera généralement de faire effectuer un nouveau frottis après 6 ou 12 mois. Votre médecin contrôlera si les anomalies ont disparu. Si ce n’est pas le cas, un examen complémentaire est nécessaire.
Si des anomalies majeures sont détectées, vous serez aiguillée vers un spécialiste pour des examens complémentaires. 
Le risque de cancer du col de l’utérus est réduit. Il s’agit souvent d’un stade précurseur qui peut être traité assez aisément. Dans un tel cas, le cancer du col de l’utérus sera évité.

A quand remonte mon dernier frottis ?

Si vous ne connaissez plus la date exacte de votre dernier frottis, vous pourrez peut-être la retrouver sur :
Vous pouvez aussi y trouver l’historique de vos vaccinations, votre dossier médical, et votre schéma médicamenteux. 
Vous pouvez vous y connecter grâce à votre carte d’identité électronique, ou à l’appli ‘itsme’.

Et le vaccin contre le HPV ? 

Les autorités de la Région flamande proposent gratuitement la vaccination de tous les garçons et filles de la première année de l’enseignement secondaire, contre le virus du virus du papillome humain (HPV). C’est le virus qui cause le cancer du col de l’utérus. Pour en savoir davantage sur le vaccin contre le HPV.
Dans l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le vaccin est proposé gratuitement aux élèves de la deuxième année de l’enseignement secondaire.

Plus d’info

Pour en savoir davantage sur la campagne de dépistage contre le cancer du col de l’utérus. 
 (site proposant aussi des informations en français)
 

Article tags:

Autres articles

03 juin 2021

Le vaccin Johnson & Johnson : uniquement pour les plus de 41 ans

La Conférence interministérielle (CIM) Santé publique a pris la décision de limiter provisoirement l’utilisation du vaccin de Johnson & Jonhnson (Janssen) aux personnes âgées de 41 ans et plus. Avant de prendre d’autres éventuels décisions, la CIM considère qu'il est important que l'EMA (l’Agence européenne des médicaments) fasse le point sur les avantages et les risques du vaccin de Janssen.

Comment acquérir de saines habitudes ... et les maintenir ?

Manger deux fruits par jour, boire plus d'eau, se détendre et lire un livre ... Autant d'habitudes saines que nous aimerions tellement conserver pour mener une vie équilibrée. Un style de vie qui fonctionne très bien pendant les vacances, quand on est très détendu(e) et qu'on prend son temps. Mais qu'il est difficile de maintenir une fois de retour à la maison, face à la 'routine normale'. Combien de temps faut-il avant qu'une nouvelle habitude ne prenne racine en nous ? Et comment persévérer ? La Mutualité Partena l'a recherché pour vous !