ActuVivre sainement
06 décembre 2018

partagez

Le don de sang : bientôt aussi après 71 ans

Vous pouvez donner du sang, du plasma ou des plaquettes sans problème, mais pas au-delà de 71 ans. C’est la règle à l’heure actuelle, mais les choses devraient bientôt changer. Cette mesure permettra à 8.000 donneurs de continuer à donner du sang.

Plus de limite d’âge

Vous fêtez vos 71 ans ? Bonne nouvelle, vous pouvez continuer à donner votre sang. Etant donné qu’aucune base scientifique ne justifie cette limite d’âge, elle disparaîtra bientôt. Les autres conditions restent toutefois d'application : vous devez déjà avoir donné votre sang avant votre 66e anniversaire et votre dernier don ne doit pas remonter à plus de 3 ans.

15.000 dons supplémentaires par an

Avec cette mesure, le gouvernement fédéral veut renforcer les réserves de sang pour sauver encore plus de vies. Quelque 8.000 donneurs pourront en effet continuer à donner du sang, ce qui devrait engendrer environ 15.000 dons supplémentaires par an. Il s'agit souvent de donneurs fidèles qui donnent du sang plusieurs fois par an.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block !

Article tags:

Autres articles

La nature comme médicament

Avez-vous déjà pris un bain sylvestre ? Selon cette approche japonaise, c’est on ne peut plus clair : la nature a une influence positive sur le corps et l’esprit. Benno Geertsma de Natuurpunt et du Réseau Nature et Santé en est aussi convaincu : “Nous voulons amener la nature vers les gens et les gens vers la nature.”
Avez-vous déjà pris un bain sylvestre ? Selon cette approche japonaise, c’est on ne peut plus clair : la nature a une influence positive sur le corps et l’esprit. Benno Geertsma de Natuurpunt et du Réseau Nature et Santé en est aussi convaincu : “Nous voulons amener la nature vers les gens et les gens vers la nature.”
Avez-vous déjà pris un bain sylvestre ? Selon cette approche japonaise, c’est on ne peut plus clair : la nature a une influence positive sur le corps et l’esprit. Benno Geertsma de Natuurpunt et du Réseau Nature et Santé en est aussi convaincu : “Nous voulons amener la nature vers les gens et les gens vers la nature.”