ActuVivre sainement
04 octobre 2017

partagez

Le Coca et le Fanta dans les écoles secondaires : c’est fini !

Les distributeurs de boissons sucrées dans les écoles secondaires ne seront bientôt plus qu’un lointain souvenir…  C’est du moins ce qu’a promis l’UNESDA, la fédération européenne des boissons rafraîchissantes. Les versions light et sans sucre de ces boissons seront toutefois toujours présentes. 

Exit les sodas sucrés

Depuis dix ans déjà, les boissons sucrées ne sont plus vendues dans les écoles primaires et, au plus tard pour fin 2018, l’UNESDA le secteur européen des boissons rafraîchissantes, veut faire de même pour les écoles secondaires. Bref, plus de canettes de Coca, Fanta ou Ice Tea dans les distributeurs, mais bien des versions light et sans sucre telles que le Coca Light ou le Fanta Zero. 

Noble idée ou marketing intelligent ?

Cette mesure en soi est favorable à la santé de nos adolescents. Les boissons sucrées classiques sont en effet moins saines que les versions light et sans sucre. Par la même occasion, une stratégie marketing astucieuse se cache derrière cette mesure. Le secteur des boissons rafraîchissantes ne se tire en effet pas une balle dans le pied, car ces boissons light et sans sucre sont également très populaires. De plus, les distributeurs de boissons ne disparaissent pas des cours de récré, seule l’offre change. 

Plus d’infos

Consultez le site de l’UNESDA.

 

 

Autres articles

14 octobre 2019

5 règles de base pour une alimentation saine et équilibrée

Près de la moitié des Belges sont en surpoids. En plus d'une activité physique suffisante, une alimentation saine et équilibrée est essentielle pour éliminer les kilos en trop. Quelles sont les principales recommandations à suivre ? Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) énonce 5 règles de base à respecter.

La valeur nutritive

Les étiquettes figurant sur les denrées alimentaires sont parfois peu claires et alambiquées. Pourtant, savoir ce qu’elles indiquent et pouvoir les interpréter correctement est essentiel. 
05 juillet 2019

La chirurgie de l'obésité, aussi pour les jeunes ?

Actuellement, seuls les adultes qui répondent à certaines conditions reçoivent un remboursement pour la chirurgie de l'obésité. Les jeunes devraient-ils également y avoir droit ? Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) estime qu'une telle extension du remboursement est une bonne idée.