ActuVivre sainement
19 février 2020

partagez

Le changement climatique menace la santé des enfants

Le changement climatique est une véritable menace pour la santé des enfants qui naissent aujourd'hui. Cet avertissement est lancé par les experts dans un rapport récemment publié dans la revue médicale britannique The Lancet.

La santé d’une génération

Dans 71 ans, les enfants nés aujourd'hui vivront dans un monde où la température sera en moyenne de 4 degrés plus élevée. A moins que nous ne prenions des mesures durables contre le changement climatique. C'est une nécessité absolue, car selon les experts, le réchauffement de la planète menace la santé de toute une génération. Les enfants sont très vulnérables aux risques sanitaires liés au changement climatique. Leur corps et leur système immunitaire sont encore en développement, ce qui les rend plus sensibles aux maladies et aux polluants.

Réduire l'impact de l'environnement sur notre santé

Pour les Mutualités Libres, le lien entre l'environnement et notre santé est une priorité. C'est pourquoi nous préconisons de réduire la norme standard sur les particules fines à 10 microgrammes par mètre cube et par an. Outre la pollution de l'air, nous devons également prendre des mesures concrètes contre les perturbateurs endocriniens présents partout dans notre environnement. 

Plus d’infos ?

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.