partagez

Le Belge est-il en bonne santé ?

La santé des Belges se porte-t-elle bien ? Quels sont les points d’attention ? C’est ce qu’examine Sciensano dans son tout nouveau Health Status Report.

Plutôt en bonne santé, mais...

Pour ce rapport, Sciensano combine plusieurs données d'études récentes sur la santé des Belges. Ces données montrent que nous sommes plutôt en bonne santé, mais qu’il y a encore du pain sur la planche dans certains domaines. La santé en Belgique...

  • ... est meilleure que la moyenne de l’UE en matière de santé subjective, mais un peu moins bonne en termes d’espérance de vie.
  • ... se caractérise par beaucoup d’années de vie perdues (avant 75 ans) en raison de suicide, cancer du poumon et maladies cardiovasculaires chez les hommes, et cancer du sein, cancer du poumon et suicide chez les femmes.
  • ... bénéficierait d’un comportement plus sain : moins de tabac et d’alcool, une meilleure alimentation et davantage d’activité physique.
  • ... diffère sensiblement d'une région à l’autre, la santé étant généralement meilleure en Flandre qu’à Bruxelles et en Wallonie.

Instrument pour les décideurs 

Le Health Status Report donne un aperçu détaillé de notre santé. De plus, Sciensano met constamment ses données à jour. Ce qui est essentiel pour les décideurs en matière de santé. "Ce suivi permanent nous permettra de définir des politiques de santé adaptées aux besoins actuels", annonce la ministre de la Santé publique Maggie De Block.

Plus d’infos ?

Jetez un coup d’œil sur https://www.belgiqueenbonnesante.be/fr/ !

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.