Prendre un goûter permet de réduire les envies de grignotage

Le goûter ou 4 heures présente de nombreux avantages pour lutter contre le grignotage. Repas à part entière, programmé, il permet de recharger les batteries et calme la faim. L’important est de bien choisir sa composition. 
Prendre un goûter permet de réduire les envies de grignotage

          Comme Un repas

        Le goûter ou « snack du milieu d’après-midi » est souvent considéré comme un repas en tant que tel, certes plus léger que les autres repas principaux (petit déjeuner, dîner, souper) mais comme eux, pris à heure fixe et de façon régulière. Il aide affronter la longue période que constitue l’après-midi, souvent riche en activités : 6 à 7 heure séparent le dîner du souper, contre 4 à 5 heures entre le petit déjeuner et le dîner. Un snack en milieu d’après-midi trouve donc tout son sens !

Il calme la faim

Nombreux sont les nutritionnistes à recommander ce quatrième repas car il permet de compléter et d'échelonner les apports nutritionnels qui nous sont nécessaires au quotidien, et de maintenir un mode de vie actif. 

Même s'il doit être léger et ne pas dépasser un certain niveau d’apport calorique, le goûter comporte un intérêt de taille puisqu'il nous permet de réguler notre faim sur une après-midi et de limiter nos envies de grignotage (souvent pour des produits très gourmands !). Il permet en outre de ne pas être affamé quand vient l'heure du souper. 

N'oublions pas que manger vite et en grande quantité le soir est fortement déconseillé ! 

Enfin, plusieurs études ont montré que les ‘goûteurs' réguliers étaient moins corpulents que les non goûteurs et présentaient, au global, une journée alimentaire plus équilibrée. Les intérêts du goûter sont donc multiples !

Le goûter est le cousin du petit déjeuner

En effet, de par sa composition, le goûter se rapproche fortement et même idéalement de la composition du petit déjeuner. On retiendra les quelques règles suivantes :

  • Privilégier les "snacks sains" : en priorité les fruits et légumes, les graines, puis les à base de produits céréaliers peu sucrés et les produits, et/ou produits laitiers et/ou fruits  et 
  • eauBoire de l’eau minérale ou du robinet à volonté pour bien « caler » l’estomac
  • Prendre le goûter si possible à heure fixe et de façon régulière
  • Maintenir au moins 2 heures avant le souper, pour garder une bonne structuration des repas.
  • Prenez le temps de manger et de bien mastiquer : la mastication génère à elle seule des signaux qui nous informent de la satiété et du contenu calorique des aliments. Privilégier une texture croquante est ainsi plus intéressant, car l’aliment consommé est généralement moins gras qu’une texture onctueuse et crémeuse.

Sources 

Article tags:

Autres articles

13 janvier 2020

Nous achetons tous de moins en moins de kilocalories

Depuis 2012, les Belges ont acheté environ 4 % de kilocalories de moins au supermarché. La composition des aliments dans les rayons des magasins est de plus en plus équilibrée. C'est ce que révèlent les chiffres de Fevia, la fédération de l'industrie alimentaire belge.

Que propose le menu du jour ? Des légumineuses !

1 personne sur 4 ne peut citer qu'un, voire deux légumineuses. C'est dommage, parce qu'on ne peut les apprécier, faute de les connaître ! Les légumineuses ne sont pas seulement succulentes mais aussi riches en protéines, fibres, minéraux, vitamines et acides aminés. Mieux encore, selon l'économiste de la santé Lieven Annemans, en les intégrant à notre régime alimentaire, nous diminuons les risques de diabète, de cancer du sein et d'hémorragie cérébrale.