ActuVivre sainement
11 octobre 2019

partagez

La Mutualité Partena ne partage pas d’éléments de nature médicale avec des tiers

La Mutualité Partena ne partage pas d’éléments de nature médicale avec des tiers par l’intermédiaire des cookies. Nous tenons à informer et à rassurer nos clients par rapport à des informations parues récemment dans la presse à ce propos.

 

La Mutualité Partena est pleinement consciente du fait que nous devons traiter les données médicales de nos clients avec les plus grandes précautions. Nous attachons une attention rigoureuse à leur protection. Pour nous résumer : la Mutualité Partena ne partage à aucune condition vos données de nature médicale avec des tiers.

Ceci vaut aussi pour les cookies sur notre site qui ne donnent lieu à aucun échange d’informations médicales avec d’autres intervenants. Nous nous faisons aider par des spécialistes en RGPD, avons une politique de protection de la vie privée, et une équipe de protection des données. Il s’agit d’un processus que nous analysons et affinons continuellement. Nous vérifions donc constamment si des adaptations doivent encore être effectuées, et sommes fermement résolus à agir en ce sens s’il devait s’avérer que certains aspects de notre dispositif sont perfectibles.

Nous vous invitons à consulter notre déclaration de gestion des cookies si vous souhaitez davantage d’informations à ce propos. Si vous avez des questions, des suggestions ou une inquiétude par rapport à la protection de vos données personnelles, merci de nous en faire part.

 

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.