La cigarette électronique, une solution saine ou pas ?

Un risque de surdosage de nicotine, une qualité variable et aucune preuve qu'elle soit moins nocive que les cigarettes normales. La cigarette électronique présente différents dangers. 
La cigarette électronique, une solution saine ou pas ?
La cigarette électronique présente différents dangers. L'agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et le SPF Santé publique mettent en garde les gens qui veulent arrêter de fumer de cette manière.

Pas d'autorisation

Les cigarettes électroniques sont des appareils en forme de cigarette, de cigare ou de pipe, comprenant un liquide et un élément de chauffe électronique. Elles sont souvent vendues sur Internet et ne doivent pas satisfaire aux exigences de qualité du secteur pharmaceutique.

L'AFMPS n'a jusqu'à présent pas émis d'autorisation pour une cigarette électronique en tant que médicament pour arrêter de fumer. L'agence en déconseille donc fortement l'utilisation.

Risque d'overdose de nicotine

Le principal danger des cigarettes électroniques est la dose de nicotine qu'elles libèrent. Ces petits appareils sont conçus pour limiter le nombre d'inhalations, mais un système qui fonctionne mal peut libérer une dose inadéquate. Ce n'est pas sans danger, car une dose de 10 mg peut avoir une issue fatale chez un enfant.

Par ailleurs, le SPF Santé publique signale que les cigarettes électroniques sont aussi interdites dans les lieux où il est interdit de fumer des cigarettes habituelles.

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.