partagez

L’hygiéniste bucco-dentaire pourra bientôt assister le dentiste

Pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste, il faut parfois s’armer de patience. L'hygiéniste bucco-dentaire, une nouvelle profession paramédicale, devrait pouvoir rendre les soins bucco-dentaires plus accessibles. Actuellement, quelques 350 étudiants suivent cette formation et les premiers hygiénistes bucco-dentaires obtiendront leur diplôme en 2019.

Que peut faire l'hygiéniste dentaire ?

Un peu d’aide aux dentistes ne serait pas de refus. Les hygiénistes bucco-dentaires pourront effectuer certains actes préventifs de manière autonome : évaluation de l'hygiène bucco-dentaire, conseils sur les soins bucco-dentaires, élaboration d'un plan de soins préventifs, nettoyage des dents, etc. Ils pourront également réaliser certaines actions préparatoires et préventives sur instruction du dentiste : détartrage, enlèvement des sutures, polissage de la surface des racines des dents, utilisation d'appareils d'imagerie médicale, etc.

Un accès plus aisé aux soins bucco-dentaires 

Les hygiénistes bucco-dentaires ne devraient pas seulement réduire les temps d'attente chez le dentiste. Ils peuvent également rendre visite aux personnes âgées vulnérables dans les centres d'hébergement et de soins ou aux personnes à mobilité réduite dans les institutions. Ils contribuent ainsi à un meilleur accès aux soins bucco-dentaires. Actuellement, quelques 350 étudiants suivent déjà cette formation de bachelier et les premiers hygiénistes bucco-dentaires obtiendront leur diplôme en 2019.

Autres articles

Prothèse dentaire ? Un remboursement jusqu'à 80% !

Vos dents doivent vous accompagner tout au long de votre vie. Prenez-en donc grand soin. Vous devez malgré tout faire remplacer une ou plusieurs dents malades par  des dents pivots, des couronnes ou des implants ? Ou par une prothèse partielle ou complète amovible ? comptez sur l'assurance soins dentaires de la Mutualité Partena.
17 juillet 2019

Pas de visite chez le dentiste pendant 3 ans pour 1 personne sur 3 parmi les plus de 70 ans

Entre 2015 et 2017, 1 personne âgée sur 3 de plus de 70 ans n'est pas allée du tout chez le dentiste. Ce sont surtout les personnes âgées dépendantes qui ne reçoivent pratiquement pas de soins bucco-dentaires (préventifs). Les Mutualités Libres préconisent une politique structurée en matière de soins bucco-dentaires pratiqués dans les centres de soins résidentiels et plaident pour que les hygiénistes dentaires exercent un rôle concret.