Les jeunes et le dentiste : penser à temps à se faire contrôler

Selon le constat des organisations professionnelles, la fréquence des visites chez le dentiste connaît des hauts et des bas de l'enfance à l'âge adulte. A peine 28% des enfants de 3 ans sont déjà allés chez le dentiste, et ils ne sont que 29% des 5 à 7 ans à consulter régulièrement. Ce chiffre grimpe à 65% pour les 12 à 14 ans.

Votre enfant va-t-il chez le dentiste ?

Se brosser les dents 2 fois par jour, manger sainement, et aller chez le dentiste au moins une fois par an. Ces conseils s'appliquent pour chacun d'entre nous. Pourtant, beaucoup d'enfants ne découvrent le fauteuil du dentiste que lorsqu'il est déjà trop tard : leurs dents présentent de petits trous provoqués par des caries, ou souffrent d'érosion dentaire, caractérisée par la disparition de l'émail dentaire causée par la consommation de boissons à l'acidité élevée. Si, pour ces raisons, les dents de lait tombent trop tôt, des problèmes peuvent survenir lors de l'apparition des dents définitives. 

Aller à temps faire passer une visite de contrôle à votre enfant n'est donc pas un luxe superflu. En donnant l'occasion au dentiste d'intervenir de manière préventive, vous éviterez des traitements onéreux et douloureux à plus long terme. Si vous habituez très tôt votre enfant à aller chez le dentiste, vous augmentez ses chances de conserver cette bonne habitude à l'âge adulte.

Un appareil pour votre ado

Les dentistes remarquent que les 12 à 14 ans vont plus souvent chez le dentiste que les jeunes enfants. C'est dû à l'orthodontie : parents et jeunes gens s'inquiètent en cas de problèmes esthétiques de savoir si un appareil est nécessaire. Veillez à faire le nécessaire bien à temps, dans la mesure où la demande de remboursement pour un traitement d'orthodontie doit être introduite avant que l'enfant n'ait 15 ans.

Après l'adolescence, il reste important d'aller chaque année chez le dentiste. Beaucoup de jeunes gens développent un sentiment de sécurité non fondé après avoir porté un appareil. Il demeure pourtant nécessaire de faire contrôler chaque année votre dentition poiur prévenir les caries et l'érosion dentaire.

Aller chez le dentiste de manière préventive

Les dentistes sont heureux que les jeunes gens trouvent le chemin de leur cabinet en cas de problèmes, mais déplorent de ne les voir pour la première fois qu'à ce moment-là. S'ils s'étaient manifestés plus tôt, il aurait peut-être été possible d'éviter des problèmes, ou de les détecter plus tôt. Emmenez donc votre enfant bien à temps chez le dentiste. 

Grâce à la mutualité, les soins dentaires de base sont gratuits pour les jeunes gens et les enfants de moins de 18 ans. Grâce à cette gratuité, le dentiste peut poser un diagnostic plus tôt, donner des conseils pour le brossage et par rapport à l'alimentation, et aider à garder la dentition de votre enfant en bon état. Les enfants qui vont chez le dentiste dès le plus jeune âge, peuvent s'habituer de manière positive à la visite chez le dentiste. Si vous n'y allez qu'après un problème aigu, le premier contact de l'enfant avec le dentiste sera forcément désagréable. 

Assurez le sourire de votre enfant

Les enfants jusqu'à 18 ans (en règle d'assurance maladie) bénéficient du remboursement complet d'une visite chez un dentiste (conventionné), à l'exception des traitements d'orthodontie. Mais dans de nombreuses autres situations, l'assurance maladie n'intervient pas ou que très partiellement. Dans ce cas, il y a Dentalia Plus : grâce à cette assurance soins dentaires, vous bénéficiez de remboursements supplémentaires jusqu'à 1.250 euros par an et par personne, pour l'orthodontie, les prothèses, les implants, les soins préventifs et curatifs. 

Autres articles

Prothèse dentaire ? Un remboursement jusqu'à 80% !

Vos dents doivent vous accompagner tout au long de votre vie. Prenez-en donc grand soin. Vous devez malgré tout faire remplacer une ou plusieurs dents malades par  des dents pivots, des couronnes ou des implants ? Ou par une prothèse partielle ou complète amovible ? comptez sur l'assurance soins dentaires de la Mutualité Partena.
17 juillet 2019

Pas de visite chez le dentiste pendant 3 ans pour 1 personne sur 3 parmi les plus de 70 ans

Entre 2015 et 2017, 1 personne âgée sur 3 de plus de 70 ans n'est pas allée du tout chez le dentiste. Ce sont surtout les personnes âgées dépendantes qui ne reçoivent pratiquement pas de soins bucco-dentaires (préventifs). Les Mutualités Libres préconisent une politique structurée en matière de soins bucco-dentaires pratiqués dans les centres de soins résidentiels et plaident pour que les hygiénistes dentaires exercent un rôle concret.