Ilse a aidé son partenaire à traiter son problème de ronflements

Jurgen, le partenaire d’Ilse, ronflait. Pendant des années, ses décibels l’ont tenue éveillée la nuit. Jurgen n’avait pas conscience de l’impact de ses ronflements sur sa santé. Jusqu’à ce qu’il fasse un examen du sommeil …
 
Ilse a aidé son partenaire à traiter son problème de ronflements

Je comptais les ronflements, plutôt que les moutons 

Jurgen ronflait depuis des années quand il s’endormait. Le plus souvent, je restais éveillée jusqu’à ce qu’il plonge dans le sommeil profond. Je devais souvent le bousculer parce qu’il arrêtait de respirer un moment, puis cherchait bruyamment son souffle, ce qui est très mauvais. Ses ronflements me réveillaient souvent la nuit.

Pour ne pas m’énerver, je comptais les ronflements, plutôt que les moutons. Grippé, il est allé chez le médecin, et en a profité pour lui demander de faire pratiquer un examen du sommeil. Ce faisant, il répondait à mes demandes répétées en ce sens, et s’est soumis à un tel examen en milieu hospitalier.”

              

53 secondes sans respirer 

Un examen du sommeil consiste en un monitoring du sommeil pendant toute une nuit à l’hôpital. Le haut du corps et la tête sont bardés de fils et d’électrodes pour rassembler tout au long de la nuit des données qui permettront d’analyser la qualité du sommeil. Jurgen a été réveillé après 8 heures d’enregistrements. Il avait le sentiment de ne pas avoir dormi, un sentiment démenti plus tard par le pneumologue.

Jurgen avait bel et bien dormi cette nuit-là, mais sans jamais atteindre la phase de sommeil profond. Cela aurait d’ailleurs été impossible dans la mesure où il avait connu jusqu’à 58 apnées du sommeil par heure. En d’autres termes, il avait arrêté de respirer jusqu’à 58 fois par heure. La plus longue de ces apnées a même duré 53 secondes. Pas étonnant de ne pas se sentir reposé…”

Quel est le secret des bons dormeurs? Test du sommeil : faits et croyances sur le sommeil. Faites le test!

Dormir avec un masque

Le pneumologue a recommandé une thérapie CPAP (Continuous Positive Airway Pressure). Cela consiste à porter un masque sur le nez pendant le sommeil. Le masque est relié par un tuyau en plastique à un appareil qui souffle de l’air filtré à une pression donnée dans le nez et le pharynx. Ceci permet de respirer sans interruption pendant le sommeil. L’appareil enregistre aussi les données recueillies pendant le sommeil, et les transmet par WIFI au département du sommeil de l’hôpital, qui assure le suivi. Il a dû s’habituer les premières nuits, mais après 3 ou 4 nuits Jurgen avait déjà ‘dompté’ le masque.

Après quelque temps, il a souffert d’irritation des muqueuses nasales, un problème vite résolu grâce à un réservoir à eau, qui humidifie l’air impulsé dans le masque. L’hôpital est toujours disponible en cas de problème. Il est arrivé que nous ayons l’impression que le moniteur ne soufflait pas suffisamment fort. Un appel à l’hôpital et tout était résolu : le moniteur a été réinitialisé à distance depuis l’hôpital.”

De 58 à 2 apnées

Après quelques mois, Jurgen a passé un nouvel examen du sommeil à l’hôpital, cette fois, avec un masque. Résultat : à peine 2 apnées et plus de ronflements. Nous en avons aussi ressenti tous les deux les effets positifs. Jurgen se sentait enfin reposé et en bien meilleure forme. Il est redevenu plus actif, se sentait mieux dans sa peau et était moins irritable. De mon côté, j’étais soulagée d’être libérée de ses ronflements.

Maintenant, le ronronnement du moniteur m’accompagne quand je m’endors. Le moniteur a changé notre vie, et nous ne pouvons plus nous en passer. Nous l’emmenons même avec vous pendant nos vacances.”

L’assurance maladie légale accorde un remboursement pour la thérapie CPAP. Vous trouverez plus d’info à ce propos sous ce lien.

 

Notre panel teste les conseils pour bien dormir

Quels sont les remèdes contre l’insomnie qui marchent vraiment ? Le panel de clients de la Mutualité Partena s’est livré au test et livre ses conclusions.

Ebook insomnie

La Mutualité Partena veut vous aider à trouver un sommeil réparateur. Cet ebook vous propose plus d’info sur ce qu’il faut savoir sur le sommeil et les insomnies

Autres articles

14 octobre 2019

1 Belge sur 2 en surpoids

Nous fumons et buvons moins, mais il reste beaucoup de pain sur la planche en matière d’alimentation saine et d’exercice physique. Un Belge sur deux est en effet en surpoids. C'est ce que révèle la deuxième partie de l'Enquête de santé 2018 de Sciensano.