Il est vraiment temps de délaisser les somnifères

Un bon sommeil constitue une des bases les plus importantes d'une bonne santé. Cela renforce la mémoire et la résistance, vous rend plus créatif, améliore votre potentiel, et vous permet de puiser une nouvelle énergie. Et pourtant, il n'y a qu'une personne sur dix qui dort bien en Belgique. Ce qui conduit beaucoup de nous à se tourner vers les somnifères, ce qui n'est pas sans danger.
Il est vraiment temps de délaisser les somnifères

Comme un bébé

Une petite pilule pour un sommeil sans nuages, c'est ce que nous sommes nombreux à penser, alors que rien n'est moins vrai. Des études scientifiques ont démontré que la consommation de somnifères fait baisser la qualité du sommeil. Les somnifères ne vous apportent pas un sommeil naturel, ni réparateur. 

Et en plus, la dépendance s'installe très vite :  après 4 semaines à peine, les somnifères n'ont déjà plus d'effet, sans qu'on puisse s'en défaire facilement.

Je fais souvent référence à ce que j'appelle le “paradoxe du sommeil” : d'un côté, nous savons combien le sommeil est important pour notre santé et notre bien-être général, et de l'autre, nous accordons une priorité insuffisante au sommeil dans la hiérarchie de nos activités. Nous dormons en fait trop peu ou d'un sommeil d'une qualité insuffisante,  et plutôt que d'équilibrer notre cycle sommeil-éveil, nous pensons encore trop souvent qu'un somnifère ou un calmant nous apportera la solution.
Dr. Inge Declercq, neurologue et spécialiste du sommeil

L'effet placebo

Une autre bonne raison de bannir ces 'pilules magiques' de notre pharmacie, elles ont un effet placebo. La moitié de leur action se joue dans notre tête. Nous pensons nous endormir plus vite, mais c'est contraire à la réalité. Pourquoi donc payer si cher des pilules qui n'ont qu'une action limitée, nuisent à votre santé, et qui ne seront réellement utiles que pendant 4 semaines ?

L'usage prolongé de somnifères ne fera qu'augmenter les problèmes. Rendez-vous compte: ils sont chers, la qualité du sommeil est médiocre, l'accoutumance apparaît, et ils altèrent la mémoire et la concentration. Il est donc vraiment grand temps de délaisser les somnifères. Ils occupent une trop grande place dans notre société alors que de nombreuses alternatives existent.

Apprenez à dormir

Les médicaments 'pour dormir' sont mauvais pour la santé, entraînent une forte dépendance, et dans de nombreux cas, n'apportent pas la solution souhaitée. Plutôt que de nous gaver de pilules, pensons plutôt à des alternatives, comme des entraînements au sommeil !
Dr. Inge Declercq, neurologue et spécialiste du sommeil
Si vous avez des problèmes de sommeil, parlez-en à votre médecin généraliste ou à un spécialiste du sommeil. Dans de nombreux cas, il vous informera des possibilités d'analyse du sommeil et de thérapies du sommeil près de chez vous. Cette dernière méthode demande des efforts en ce sens où il s'agit, à proprement parler, d'une rééducation au sommeil, mais les résultats sont rapides et persistent à long terme. 

La thérapie du sommeil est considéré comme un traitement de première ligne pour les problèmes de sommeil. Ceci signifie que c'est le traitement qui devrait être envisagé en premier lieu, et qui offre les meilleurs résultats.

Voici comment arrêter de compter les moutons

Bien dormir, c'est pour une bonne part, apprendre les bonnes habitudes : respecter des heures de coucher régulières, adapter son utilisation des écrans, faire du sport, … la Mutualité Partena vous propose 5 recommandations pour mieux trouver le sommeil : 

  1. Evitez l'alcool et les cigarettes, le soir venu avant d'aller au lit, et passez-vous de thé (noir ou vert) et de café à partir de 15 heures.
  2. La lumière bleue des écrans des smartphones, téléviseurs et pc réduit la production de la mélatonine, l'hormone de sommeil, et stimule le cerveau. Rangez vos appareils numériques deux heures avant d'aller dormir. 
  3. Créez votre propre rythme de sommeil : dans la mesure du possible, allez dormir tous les jours vers la même heure, et faites de même au lever.
  4. Si vous vous réveillez pendant la nuit, ne restez pas couché à vous retourner sans cesse. Allez ailleurs, sous une lumière tamisée, vous calmer pendant 20 minutes, et allez ensuite vous recoucher.
  5. Essayez une thérapie du sommeil. La Mutualité Partena vous rembourse une partie du coût.

Mieux dormir, mieux vivre

Qualité de vie et qualité du sommeil sont intimement liées. Un bon sommeil favorise la concentration et renforce la résistance aux infections. Un bon matelas et l’oreiller qui vous convient vous offriront un sommeil paisible et réparateur qui permettra à votre dos et à vos vertèbres cervicales de récupérer. 

Comment choisir votre matelas ? Partena vous offre l'occasion de tester sans engagement un oreiller et/ou un matelas Sanapur pendant 14 jours. C'est en moyenne le temps nécessaire pour s'habituer à une correction de la position de couchage. En tant que membre de la Mutualité Partena, vous bénéficiez d'une réduction de 30% à l'achat d'un oreiller et/ou d'un matelas Sanapur.

Autres articles

Du calme chez vous, de l’espace dans votre tête

Chez Partena Aide à domicile, nous constatons que nos aide-ménagères doivent souvent commencer par débarrasser avant de pouvoir s’attaquer au nettoyage de l’habitation. C’est pourquoi toutes nos coaches en nettoyage ont suivi une formation spécifique centrée sur le rangement. Nous sommes heureux de partager avec vous leurs 10 meilleurs conseils.