Votre enfant doit porter des lunettes. Comment aborder le sujet ?

Votre enfant est allé en consultation chez l’ophtalmologue, et doit porter des lunettes. Que faire ? Le Docteur Patricia Delbeke, ophtalmologue pédiatrique, nous indique comment s’y prendre.  
Votre enfant doit porter des lunettes. Comment aborder le sujet ?

“Les parents doivent essayer d’être positifs vis-à-vis des lunettes. Beaucoup (trop) de parents sont rétifs à l’idée que leur enfant doive porter des lunettes, ce qui diminue les chances de voir l’enfant les garder à long terme. Les enfants le ressentent réellement. Si vous remarquez que les débuts sont difficiles, augmentez progressivement le temps passé à porter des lunettes.” 

Quand ? 

“La période avant l’âge de 9 ans est la plus critique, notamment pour le développement des yeux. Pour favoriser le développement visuel de l’enfant, il est recommandé de ‘toujours’ porter des lunettes lorsque c’est prescrit. Vous pouvez ainsi acheter des verres solaires pour l’été. Les premiers jours, l’enfant pourrait dire qu’il voit moins bien. C’est normal – certainement chez les hypermétropes – parce que la lentille oculaire doit se détendre, et l’enfant s’adapter à des images plus nettes ”.

Et en classe ? 

“Lorsque c’est prescrit, il est essentiel de porter des lunettes en classe. Les yeux sont fort sollicités dans ces moments-là. Les lunettes apportent un confort de vision permettant à l’enfant de consacrer moins d’énergie à bien voir, et à l’utiliser pour l’étude. C’est la tâche des parents et des enseignants d’expliquer, si nécessaire, aux autres enfants pourquoi quelqu’un porte des lunettes. Utilisez un livre pour ce faire.” 

Conseils de lecture 

  • Les lunettes - Margatita del Mazo, illustrateur : Guridi
  • Peppa veut des lunettes
  • Les lunettes de Margot – Jannick Lachapelle
  • Un monde de lunettes - Olympe Perrier, illustrateur : Alexandra Pichard  

Et quand on fait du sport ?

“Si les verres ne sont pas très forts, l’enfant peut les enlever pour le sport et pour jouer. Mais si les lunettes sont indispensables, choisissez une ‘monture sport’, flexible, et sans bords aiguisés. Il existe aussi des verres correcteurs pour nager. Prudence avec les trampolines. Le risque existe qu’en cas de choc, les contours des lunettes n’occasionnent une coupure ou un œil au beurre noir.”

 

Je suis fana de mes lunettes, elles sont trop cools”

Alice, 8 ans

Alice doit porter un pansement oculaire et des lunettes. 

C’est à la faveur d’un examen médical effectué en cours de 2e année que les parents d’Alice ont découvert le problème de vue de leur fille. Elle n’avait jamais rencontré de problèmes auparavant pour pouvoir lire au tableau, ni pour écrire ou lire dans ses cahiers. Le médecin scolaire avait indiqué dans son rapport que si sa vue des deux yeux était bonne, son œil gauche n’obtenait qu’un score de 6 sur 10. Elle recommandait de consulter un ophtalmologue. Le diagnostic n’allait pas tarder : l’œil gauche d’Alice était trop paresseux, et laissait tout le travail à l’œil droit. Avant l’âge de 10 ans, de tels problème de vue sont faciles à corriger, grâce à des lunettes et à un pansement oculaire sur l’œil paresseux...

Les (més)aventures d’un pansement

“Je n’ai jamais été triste de devoir porter des lunettes, beaucoup d’autres enfants dans ma classe en portent aussi. J’ai pu choisir les plus belles, et j’en suis fana, elles sont trop cools ! Le pansement en revanche ... ce n’est vraiment pas mon truc. Lors de la récréation, les autres enfants me demandent toujours pourquoi je le porte, et si je me suis fait mal. Je dois chaque fois le réexpliquer. Il m’arrive parfois d’inventer une histoire. Et quand je cours, le pansement se détache parfois, alors que d’autres fois, je veux me frotter l’œil, mais j’oublie que le pansement est bien là.”

Ça aide ! 

Alice ne doit porter ses lunettes qu’en classe, ou lorsqu’elle lit et fait ses devoirs. Elle n’en a pas besoin quand elle fait du sport, joue au hockey, pendant les leçons de gymnastique, ni lors des activités de son mouvement de jeunesse. C’est la même chose pour le pansement. Après bien des négociations, elle a obtenu de ne devoir le porter que quelques heures par jour. Elle est suivie tous les six mois par l’ophtalmologue, et a déjà récupéré une partie de l’acuité visuelle de l’œil gauche : elle est passée de 6/10 à 8/10. Qui sait, elle pourra peut-être dire adieu d’ici quelques années à ses lunettes. Ce sera trop cool !
 

Article tags:

Autres articles

19 avril 2021

Semaine de la prévention des chutes

Les chutes sont un problème fréquent au sein de la population âgée. Environ 1 personne sur 3 âgée de plus de 65 ans tombe au moins une fois par an. Ces chutes peuvent avoir de graves conséquences sur le plan physique, psychologique et social. Du 19 au 25 avril, le Centre flamand d'expertise en matière de prévention des chutes et des fractures mettra ce sujet à l'honneur.
15 avril 2021

Autotest COVID-19

Il existe plusieurs façons de vérifier si vous avez été infecté par le coronavirus. À partir du 6 avril, vous pourrez aussi acheter un autotest chez votre pharmacien.

En sécurité au travail ? Aidez votre aide-ménagère !

Le travail d’aide-ménagère ne doit pas être sous-estimé. Outre le risque de surcharge physique, celui d’un accident est omniprésent. Le 28 avril, c’est la Journée Mondiale pour la Sécurité et la Santé au travail, et nous tenons à aider nos aide-ménagères à pouvoir travailler en toute sécurité. Et vous pouvez aussi y contribuer !