Eclairage LED : ouvrez l’œil sur les risques

Tablettes, GSM, smartphones, télévisions à écran plat,… tous utilisent un éclairage LED. Pourtant cette lumière bleutée n’est pas sans danger pour notre santé. Le Conseil Supérieur de la Santé émet quelques recommandations.
Eclairage LED : ouvrez l’œil sur les risques

Rétine endommagée et troubles du sommeil

Une trop forte exposition à l’éclairage LED peut endommager la rétine et dérégler votre horloge biologique pouvant entraîner des troubles du sommeil. Les risques sont les plus élevés tôt le matin et tard le soir. L’éclairage LED émet en effet une plus grande proportion de lumière bleue que la lumière naturelle du soleil. C’est pourquoi, les effets nocifs sont les plus élevés le matin et le soir. Ce sont surtout les plus jeunes et les plus âgés qui doivent se méfier de l’éclairage LED. Leur rétine est en effet plus sensible et laisse passer plus facilement la lumière bleue. 

Recommandations du Conseil Supérieur de la Santé 

• Ne laissez pas jouer les enfants de moins de 8 ans avec des tablettes ou des jouets à écran LED en fin de journée. 
• L’industrie doit réduire autant que possible le contenu en bleu de l’éclairage LED, en particulier pour les écrans et les lampes de chevet pour les chambres à coucher.
• Seules les ampoules LED appartenant aux catégories 0 et 1 devraient être disponibles au grand public. 
• Toute ampoule LED doit porter une étiquette mentionnant l’usage recommandé, les groupes à risque,…  

Plus d’info ?

Consultez le site du Conseil Supérieur de la Santé.


Article tags:

Autres articles

Comment reconnaître une piqûre de tique

Elles se cachent dans les herbes hautes ou les buissons et apprécient une goutte de sang : les tiques ! Nous allons vous en dire plus sur ces 'bestioles' ressemblant à des araignées. Où pouvez-vous en trouver ? Comment reconnaître les morsures de tiques et comment les traiter ? Et qu'est-ce au juste que la maladie de Lyme ?
03 juin 2021

Le vaccin Johnson & Johnson : uniquement pour les plus de 41 ans

La Conférence interministérielle (CIM) Santé publique a pris la décision de limiter provisoirement l’utilisation du vaccin de Johnson & Jonhnson (Janssen) aux personnes âgées de 41 ans et plus. Avant de prendre d’autres éventuels décisions, la CIM considère qu'il est important que l'EMA (l’Agence européenne des médicaments) fasse le point sur les avantages et les risques du vaccin de Janssen.