partagez

De retour au travail deux fois plus vite après un burn-out grâce à une nouvelle technique ?

Elke Van Hoof, professeur à la VUB, a mis au point une nouvelle thérapie pour soigner le burn-out, basée sur les techniques de traumatologie. Grâce à cette méthode, les gens retourneraient au travail après 92 jours en moyenne, ce qui est deux fois plus rapide que les thérapies actuelles.

Axée dès le début sur la reprise du travail

Fin 2017, plus de 140.000 personnes sont restées chez elles pendant plus d'un an en raison d'une affection psychique. Cela représente une augmentation de 39 % en 5 ans. C'est pourquoi Elke Van Hoof, professeur à la VUB, a développé une nouvelle thérapie basée sur les techniques psychologiques de la thérapie traumatique. La reprise du travail est au cœur de cette thérapie dès le départ. "Une étape importante du processus consiste à retrouver du sens. On ne peut pas se rétablir complètement tant que l’on ne se sent pas utile", explique Elke Van Hoof. 

De retour au travail après 3 mois

Le projet pilote montre que les patients qui ont suivi cette thérapie ont pu retourner au travail deux fois plus vite. En moyenne après 3 mois, alors qu’actuellement, les traitements courants durent 189 jours en moyenne. Elke Van Hoof espère que sa technique pourra être introduite plus largement au cours de la prochaine législature. La Ministre de la Santé publique, Maggie De Block, a déjà qualifié les résultats de positifs et examinera de plus près le projet.

Plus d’infos

Consultez le site de la VUB (site en néerlandais)

Comment débuter un trajet de réinsertion ?

Autres articles

10 décembre 2019

Voici comment vous pouvez apporter une aide face à la solitude

Les journées d’hiver peuvent être longues et obscures... Si vous avez un peu de temps libre à l’occasion des fêtes de fin d’année, vous pourriez peut-être en profiter pour briser la solitude de quelqu’un de votre entourage. Voici un peu d’inspiration. Si vous êtes isolé(e) ou que vous ne vous sentiez à l’aise nulle part, vous pouvez vous adresser à la Ligne d’écoute Partena pour un entretien.
07 novembre 2019

1 travailleur sur 4 gère difficilement le stress

Les managers sont ceux qui subissent le plus souvent du stress lié au travail, mais ce sont surtout les travailleurs non-cadres qui éprouvent des difficultés à y faire face. Selon une enquête en ligne de Mensura adressée à près de 28.000 travailleurs, 1 sur 4 ressent du stress lié au travail.