ActuVivre sainement
07 juillet 2017

partagez

De meilleurs soins pour les personnes souffrant d'acouphènes

La saison des festivals a officiellement débuté. C'est l'occasion idéale pour le Conseil Supérieur de la Santé de lancer un avertissement concernant les acouphènes et de plaider pour de meilleurs soins pour les personnes qui souffrent de ce genre de bourdonnement.

Davantage de sensibilisation et des soins progressifs

10 à 30 % des Belges sont confrontés à des acouphènes, que ce soit pour une brève ou une plus longue durée. Ils entendent des sons que les autres ne peuvent percevoir, car les cils vibratiles de leur oreille interne sont endommagés. La cause principale est une longue exposition à un niveau sonore trop élevé ou à un bruit soudain et violent. Le Conseil Supérieur de la Santé plaide pour une meilleure approche des acouphènes en 4 étapes :

  1. Davantage de sensibilisation et d'information sur les acouphènes, destinées au grand public.
  2. Le médecin généraliste doit pouvoir mieux reconnaître les acouphènes et en constater la gravité.
  3. Ce problème a-t-il un impact sur la qualité de vie ? Si c'est le cas, il est conseillé de consulter un ORL.
  4. Pour les cas complexes, un centre d'expertise multidisciplinaire doit soutenir le spécialiste qui traite le problème ou même prendre en charge le traitement.

Comment se protéger ?

  • Portez toujours des bouchons d'oreille pendant un festival, un concert ou une fête.
  • Choisissez un modèle sur mesure qui offre la meilleure protection et la meilleure qualité sonore.
  • Vous avez oublié vos boules Quies ? Pas de panique, on en distribue gratuitement dans la plupart des concerts et des soirées.
  • Même avec vos bouchons d'oreille, accordez de temps en temps un peu de répit à vos oreilles. Ne restez pas constamment dans un environnement bruyant. 

Plus d'infos ?

Consultez le site du Conseil Supérieur de la Santé.

 

Autres articles

14 octobre 2019

1 Belge sur 2 en surpoids

Nous fumons et buvons moins, mais il reste beaucoup de pain sur la planche en matière d’alimentation saine et d’exercice physique. Un Belge sur deux est en effet en surpoids. C'est ce que révèle la deuxième partie de l'Enquête de santé 2018 de Sciensano.