Actu Vivre sainement
07 février 2020

partagez

Contraceptifs : une intervention supplémentaire pour les moins de 25 ans

À partir du 1er avril 2020, les femmes de moins de 25 ans auront droit à une intervention supplémentaire pour la contraception. Aujourd’hui, l’âge maximum pour en bénéficier est de 20 ans. Grâce à cette mesure, les autorités veulent améliorer l'accès aux contraceptifs afin de prévenir les grossesses non désirées chez les jeunes.

Contraceptifs : une intervention supplémentaire pour les moins de 25 ans

Nouvelle limite d’âge

Cela fait déjà longtemps que les femmes de 20 ans ou moins bénéficient d’une intervention supplémentaire dans les coûts des contraceptifs, en plus de l’intervention classique de l'assurance maladie. Les autorités ont maintenant décidé de relever cette limite d'âge à 25 ans. Pour le remboursement spécifique de la pilule du lendemain, il n'y aura plus du tout de limite d'âge. Ces mesures entreront en vigueur au 1er avril 2020. 

Prévenir les grossesses non désirées

Ces mesures doivent contribuer à prévenir davantage les grossesses non désirées chez les jeunes. Quels sont exactement les contraceptifs concernés ? La liste comprend des pilules contraceptives, mais aussi d’autres méthodes comme les patches, stérilets, implants... L'intervention supplémentaire s’élève à un montant de 3 euros par mois. Dans la plupart des cas, elle est calculée automatiquement à la pharmacie sur présentation de la carte d'identité électronique. 

Plus d'infos

Consultez le site de l’INAMI.

Article tags:

Autres articles

Comment reconnaître une piqûre de tique

Elles se cachent dans les herbes hautes ou les buissons et apprécient une goutte de sang : les tiques ! Nous allons vous en dire plus sur ces 'bestioles' ressemblant à des araignées. Où pouvez-vous en trouver ? Comment reconnaître les morsures de tiques et comment les traiter ? Et qu'est-ce au juste que la maladie de Lyme ?
03 juin 2021

Le vaccin Johnson & Johnson : uniquement pour les plus de 41 ans

La Conférence interministérielle (CIM) Santé publique a pris la décision de limiter provisoirement l’utilisation du vaccin de Johnson & Jonhnson (Janssen) aux personnes âgées de 41 ans et plus. Avant de prendre d’autres éventuels décisions, la CIM considère qu'il est important que l'EMA (l’Agence européenne des médicaments) fasse le point sur les avantages et les risques du vaccin de Janssen.