ActuVivre sainement
10 décembre 2019

partagez

Voici comment vous pouvez apporter une aide face à la solitude

Les journées d’hiver peuvent être longues et obscures... Si vous avez un peu de temps libre à l’occasion des fêtes de fin d’année, vous pourriez peut-être en profiter pour briser la solitude de quelqu’un de votre entourage. Voici un peu d’inspiration. Si vous êtes isolé(e) ou que vous ne vous sentiez à l’aise nulle part, vous pouvez vous adresser à la Ligne d’écoute Partena pour un entretien.
Voici comment vous pouvez apporter une aide face à la solitude

Faites la différence

Si vous connaissez quelqu’un dans votre entourage ou près de chez vous, qui a peu de contact avec d’autres personnes, lui offrir un peu de votre temps peut faire une grande différence pour lui. 

Cherchez le contact

  • Invitez votre voisin(e) à prendre une tasse de café ou échangez quelques mots de temps en temps sur l’accès au garage, depuis la terrasse ou dans le jardin.
  • Envoyez une petite carte, un sms ou un e-mail, ou rendez une visite avec un petit bouquet de fleurs ou quelques légumes du jardin.
  • Demandez à quelqu’un de vous accompagner pour une promenade. Les gens parlent souvent plus facilement quand ils sont en mouvement.
  • Ayez conscience du fait que des gens peuvent tomber en dehors d’un groupe. Impliquez-les dans des activités près de chez eux.
NOTRE CONSEIL : Adaptez votre rythme. Les choses vont souvent trop vite pour les aînés et les personnes en déficit d’énergie. Profitez de ces moments à l’abri du tourbillon de la vie, ils vous feront aussi du bien.

Offrez une aide pratique 

  • Apportez votre aide pour une petite réparation à la maison, et prenez le temps de bavarder un peu.
  • Accompagnez quelqu’un pour faire du shopping ou des courses.
  • Offrez de transporter une personne en perte de mobilité qui veut rendre visite à sa famille ou à des amis.
  • Utilisez des conditions météorologiques extrêmes comme prétexte pour appeler et demander comment ça va, et proposer votre aide.
  • Offrez votre aide si vous savez que quelqu’un est souffrant. Apportez-lui de la nourriture, ou faites les courses.
  • Sortez le sac poubelle ou le container pour votre voisin(e), ou apportez-lui le courrier.

Ou allez encore un peu plus loin 

  • Organisez une causerie avec d’autres personnes invitées chez vous.
  • Essayez de mettre sur pied un club de lecture, de jeux, de bricolage, ou un groupe pour aller manger.
  • Organisez une fête de quartier, invitez aussi votre voisin(e) isolé(e), et mettez-le (la) en contact avec des gens partageant les mêmes centres d’intérêt.
  • Faites appel à l’autre. En faisant quelque chose pour autrui, une personne isolée se sentira valorisée.
  • Demandez d’arroser les plantes ou de vider la boîte aux lettres pendant votre absence. Et offrez ensuite un petit cadeau.

Isolé(e) et en quête d’une aide ?

Grâce à la Ligne d’écoute Partena au T. 0800 88 0 81, vous bénéficiez d’une aide psychologique gratuite en tant que client de la Mutualité Partena. Vous pouvez partager votre histoire, et recevez rapidement l’aide d’un de nos psychologues professionnels.

Autres articles

Travailler et vivre à nouveau plus proche ensemble

Bientôt, nous travaillerons et vivrons à nouveau plus proches les uns des autres. Cela crée de la peur, de l'insécurité et de la méfiance face à une éventuelle infection ou à un comportement sûr.  L’angoisse s’amplifie généralement lorsque vous tentez de la réprimer. En parler peut vous aider – que ce soit avec des collègues, des proches ou d’autres personnes.

Les tensions relationnelles dues au coronavirus : comment les affronter ?

Les mesures prises par les autorités sont source de beaucoup de confusion et à l’origine de réorganisations au travail et dans la vie privée. Nous devons jongler entre différents rôles en un seul endroit : travailler, être parent, être professeur, être partenaire. Cela provoque beaucoup de confusion ! Nous sommes tous à la recherche d'une structure claire et vivable.

Le télétravail, mode d’emploi

C’est enfoncer une porte ouverte que de dire que télétravailler à plein temps avec des enfants constitue un véritable défi, éprouvant psychiquement comme socialement. Si certains éprouvent un sentiment d’isolement ou se sentent moins liés à leurs collègues, d’autres ont l’impression de ne jamais avoir fini. Même sans enfants, télétravailler depuis chez soi n’est pas évident. Où placer la limite entre travail et vie privée ?