Brûlé malgré tout par le soleil ?

Il ne faut pas se voiler la face: une peau brûlée par le soleil est irrémédiablement endommagée. La brûlure visible en surface n'est pas le seul dommage causé par le soleil. Le véritable dommage est plus profond et invisible.  
Brûlé malgré tout par le soleil ?

Le soleil est de nouveau là ! Vous rayonnez de bonheur, enfin libéré(e) de cette pluie sans fin et de ce froid pénétrant. Mais attention, le soleil peut lui aussi vous mettre de mauvaise humeur : un coup de soleil est non seulement douloureux sur le moment, mais risque aussi d’endommager durablement votre peau.

Un coup de soleil est le résultat d’une exposition prolongée de la peau aux rayons du soleil. Trop longtemps soumise aux rayons UV solaires, notre peau réagit en rougissant, en enflant et en devenant plus sensible. Si un coup de soleil constitue une brûlure au premier degré, attention : la peau peut également développer des cloques. Dans les cas graves, une exposition très longue à la lumière et à la chaleur du soleil peut engendrer l’apparition de fièvre, de frissons et de nausées : une aide médicale d’urgence est alors nécessaire.

En outre, une personne trop exposée au soleil dans sa jeunesse risque de développer plus tôt des rides et des replis cutanés, et présente également un risque accru de cancer de la peau. 

Il est donc impossible de revenir en arrière !  

Quelques moyens de soulager la douleur

  • Les crèmes après-soleil ne peuvent pas réparer la peau, mais elles hydratent la peau desséchée.
  • Votre peau est rouge, mais vous n'avez pas d'ampoules ? Une douche tiède et des compresses rafraîchissantes peuvent vous soulager. N'utilisez pas de savon !
  • Vous souffrez d'ampoules ? Consultez un médecin !
Evitez le soleil tant que votre peau n'est pas totalement guérie. Une exposition de plus au soleil peut en effet endommager davantage vos cellules cutanées.

Autres articles

14 octobre 2019

1 Belge sur 2 en surpoids

Nous fumons et buvons moins, mais il reste beaucoup de pain sur la planche en matière d’alimentation saine et d’exercice physique. Un Belge sur deux est en effet en surpoids. C'est ce que révèle la deuxième partie de l'Enquête de santé 2018 de Sciensano.