partagez

Boire avant de sortir : une nouvelle pratique chez les jeunes

Boire de l’alcool avant de sortir est une pratique très répandue chez les jeunes. D’après une enquête du VAD (Centre d'expertise flamand pour l'alcool et les autres drogues), 8 jeunes qui boivent de l’alcool sur 10 l’ont déjà fait.

Pour l’ambiance et le portefeuille

Pour cette enquête, le VAD a interrogé près de 7.000 jeunes âgés de 12 à 26 ans. 9 sur 10 avaient déjà bu de l'alcool. Et 80 % de ceux qui avaient déjà bu de l'alcool avaient déjà aussi consommé des boissons alcoolisées avant même de commencer la soirée. La plupart du temps, les premiers verres sont pris à la maison ou chez des amis. Les jeunes le font pour la convivialité, parce que c'est moins cher et pour se mettre dans l'ambiance. Ils boivent principalement de la pils ou d'autres bières légères, mais aussi des boissons plus fortes (pour un quart d’entre eux).

Supermarchés et night shops

Où les jeunes vont-ils chercher cet alcool? Principalement dans les supermarchés et night shops. Dans les supermarchés, ils achètent toutes sortes de boissons alcoolisées, tandis que dans les night shops, ils achètent plutôt des spiritueux et des breezers/alcopops. A la lumière de ces résultats, le VAD plaide pour une approche intégrée, spécifique à leur âge, impliquant les jeunes, les parents, l’horeca, les organisateurs d'événements, etc. Cette approche doit avant tout se concentrer sur le niveau local, au plus près des jeunes.

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.