partagez

Battez-vous pour une génération sans tabac

Voulez-vous faire en sorte que les enfants et adolescents laissent tomber la cigarette ? Bonne nouvelle ! Vous pouvez dès à présent soutenir la campagne « Génération sans tabac ». Car plus les environnements seront non-fumeur, plus nous nous rapprocherons d’une génération sans tabac.
Battez-vous pour une génération sans tabac

Voir fumer, fait fumer

Les enfants et adolescents copient les comportements. Plus ils voient des (jeunes) adultes fumer, plus ils sont tentés de fumer eux-mêmes. C’est dans ce contexte que veut agir la campagne « Génération sans tabac ». Comment ? En bannissant la cigarette dans un maximum d’endroits fréquentés par de nombreux ados et enfants. L’environnement non-fumeur devient ainsi la norme et nous franchissons une étape importante vers l’objectif ultime de cette campagne : créer une génération sans tabac.

Que pouvez-vous faire ?

Vous voulez que le club de football de votre fils devienne non-fumeur ? Ou qu’aucune cigarette ne traîne dans le terrain de jeu de votre quartier ? Vous pouvez vous impliquer dans cette campagne. Surfez sur www.generationsanstabac.be pour obtenir plus d’informations, des recommandations concrètes et du matériel de communication (affiches, flyers, ...). 

Plus d’infos !

Consultez le site www.generationsanstabac.be

 

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.