partagez

Avertissement obligatoire concernant la santé dans tous les centres de bronzage

"L’utilisation de centres de bronzage favorise le cancer", tel est le message sans équivoque qui sera affiché dans les centres de bronzage, à l'entrée de ceux-ci et dans chaque cabine de banc solaire. Il s'agit de l'une des mesures du Ministre des Consommateurs, Kris Peeters, pour mieux informer les utilisateurs au sujet des bancs solaires.

Beaucoup trop d'infractions

Cet avertissement obligatoire fait suite aux résultats dramatiques des contrôles réalisés dans les centres de bronzage. Parmi les 199 établissements contrôlés l'année dernière, 12 seulement étaient parfaitement en ordre. Tous les autres centres présentaient au moins une infraction à la législation, comme un rayonnement UV trop élevé, aucune adaptation de l'intensité au type de peau, etc. Si le nombre d'infractions ne diminue pas, il y aura d'ailleurs encore plus d'inspections cette année.

Quelles sont les autres mesures ?

En plus de l'avertissement obligatoire des risques pour la santé et des contrôles réalisés, les centres de bronzage ne peuvent plus faire de publicité sur les éventuels effets positifs d'une séance de banc solaire. Les autorités mèneront également une large campagne via les médias sociaux au sujet des conséquences néfastes du solarium. Une interdiction des centres de bronzage n'est toutefois pas à l'ordre du jour. "Les gens doivent continuer à avoir le choix. L'alcool et les cigarettes ne sont pas non plus interdits", conclut Kris Peeters.
 

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.