ActuVivre sainement
10 avril 2020

partagez

Arrêtez de fumer pour réduire le risque de développer une forme très grave de COVID-19

Chacun doit prendre les précautions nécessaires pour éviter l'infection par le coronavirus et sa propagation. Les fumeurs peuvent quant à eux prendre une mesure supplémentaire : arrêter de fumer pendant cette épidémie afin de réduire le risque d'une forme très grave de COVID-19.
Arrêtez de fumer pour réduire le risque de développer une forme très grave de COVID-19
Tout le monde se sent stressé pendant cette période d'incertitude et peut-être que cela pourrait inciter les fumeurs à fumer davantage. Ce n'est pas le moment idéal pour arrêter de fumer. Mais vous n’êtes pas obligé de vous lancer seul dans cette épreuve ! Avec tabacstop.be, la Fondation contre le Cancer vous aide à arrêter de fumer. 

Pourquoi les fumeurs ont-ils plus de risques de développer une forme grave de COVID-19 ?

Une étude publiée dans le New England Journal of Medecine (Wei-jie Guan, Ph.D., et col. Clinical Characteristics of Coronavirus Disease 2019 in China. NEJM) a montré qu'il existe un lien entre le tabagisme et le développement d'une forme grave de COVID-19. Nous ne sommes pas en train de dire que les fumeurs sont plus susceptibles d'être infectés par le coronavirus, mais s'ils sont infectés, ils ont plus de risques de développer une forme grave de la maladie.

Le tabagisme endommage les cils vibratiles des voies respiratoires. Ceux-ci sont nécessaires pour éliminer la poussière, les bactéries, les virus et le mucus des voies respiratoires. Lorsqu’ils sont endommagés, cet important mécanisme de protection s'arrête.

Il y a pourtant une bonne nouvelle ! Dès que vous arrêtez de fumer, le mécanisme de protection commence à se rétablir. Cela signifie que vous pouvez mieux combattre les infections. "C'est exactement la raison pour laquelle nous recommandons aux fumeurs d’arrêter, maintenant plus que jamais. Leur organisme résistera alors de façon optimale aux infections", explique Suzanne Gabriels, experte en prévention du tabagisme à la Fondation contre le Cancer. 

Tabacstop toujours disponible

En cette période de confinement, de nombreux services sont obligés de fermer leurs portes et de reporter le service à la clientèle à une date ultérieure. Ce n’est pas le cas du service Tabacstop de la Fondation contre le Cancer, qui tourne à plein régime.

Aucun risque de transmission du virus, car les services se déroulent on-line ou par téléphone (0800 111 00). Même si vous ne vous sentez pas prêt à arrêter, les tabacologues peuvent répondre à toutes vos questions sur le tabagisme et l'arrêt du tabac.

 

Article tags:

Autres articles

La nature comme médicament

Avez-vous déjà pris un bain sylvestre ? Selon cette approche japonaise, c’est on ne peut plus clair : la nature a une influence positive sur le corps et l’esprit. Benno Geertsma de Natuurpunt et du Réseau Nature et Santé en est aussi convaincu : “Nous voulons amener la nature vers les gens et les gens vers la nature.”
Avez-vous déjà pris un bain sylvestre ? Selon cette approche japonaise, c’est on ne peut plus clair : la nature a une influence positive sur le corps et l’esprit. Benno Geertsma de Natuurpunt et du Réseau Nature et Santé en est aussi convaincu : “Nous voulons amener la nature vers les gens et les gens vers la nature.”
Avez-vous déjà pris un bain sylvestre ? Selon cette approche japonaise, c’est on ne peut plus clair : la nature a une influence positive sur le corps et l’esprit. Benno Geertsma de Natuurpunt et du Réseau Nature et Santé en est aussi convaincu : “Nous voulons amener la nature vers les gens et les gens vers la nature.”