Aliments ultra-transformés, facile, mais pas sain

Certains aliments sont tellement transformés qu'ils ne sont plus sains. Les plats cuisinés sont certes admis de temps en temps, mais tout l’art consiste à les doser. 
Aliments ultra-transformés, facile, mais pas sain

L'homme a fait un pas de géant dans son évolution lorsqu'il a découvert comment transformer sa nourriture. En préparant de la viande, du poisson et toutes sortes d'autres ingrédients, il avait besoin de moins d'énergie pour sa digestion et il lui en restait pour découvrir d'autres choses.

Entre-temps, une bonne partie de ce que nous mangeons est plus ou moins transformée. Il n'y a rien de mal à cela. Cela permet de mieux digérer nos aliments, de les conserver plus longtemps et de les préparer plus rapidement. Les légumes surgelés sont une alternative saine qui se conserve longtemps et se prépare rapidement. Un repas prêt à l'emploi avec un Nutri-Score A ou B, éventuellement complété par quelques légumes frais, est un excellent choix. 

Un danger guette pourtant. Aujourd'hui, certains aliments sont tellement transformés qu'ils ne sont plus sains. Les sucreries, les céréales sucrées pour le petit-déjeuner, les snacks, certaines pâtes à tartiner et les boissons non alcoolisées contiennent un excès de sucre, de graisses (saturées) et/ou de sel. Ils ne contiennent souvent presque pas de fibres alimentaires, de vitamines ou de minéraux, mais beaucoup de colorants et de conservateurs. 

Ces aliments ultra-transformés passent par de nombreux processus complexes qui vont bien au-delà de l'ébullition, de la cuisson ou de la congélation. Ils impliquent la modification chimique, l'extrusion, l'hydrogénation, l'isolation ou le fractionnement - tous des processus industriels que nous ne pouvons pas vraiment imaginer. Les étiquettes énumèrent invariablement une longue liste d'ingrédients et d'additifs dont vous ne pouvez pas identifier le nom. Dans la plupart des cas, ces aliments sont riches en calories mais ne rassasient pas. Ils ont une faible valeur nutritionnelle et n'ont pas leur place dans un régime alimentaire sain. 

Le grignotage de temps en temps n'est bien sûr pas interdit. Mais ne grignotez pas trop souvent et essayez de choisir des aliments qui ont été transformés le moins possible.

Utilisez le Nutri-Score 

  • De nos jours, on trouve de plus en plus souvent un Nutri-Score sur les emballages. Cette indication vous donne en un coup d'oeil plus d'informations sur la valeur nutritionnelle d'un produit alimentaire. Il vous permet de comparer facilement les produits d'une même catégorie.
  • Les aliments ayant un Nutri-Score A et B sont un bon choix. Il s'agit de légumes, de fruits et de produits qui contiennent beaucoup de fibres alimentaires et/ou de protéines.
  • Il est préférable d'éviter les aliments ayant un Nutri-Score C ou D. Ils contiennent plus de calories, de graisses saturées, de sucres et de sel que ce qui est sain pour vous. Les produits ultra-transformés entrent également dans cette catégorie. 
 

Autres articles

24 février 2020

Un réfrigérateur propre et sain

Nulle part on ne jette autant de nourriture que chez soi. Une bonne organisation du réfrigérateur peut déjà faire une grande différence. Grâce à l'expérience acquise dans des milliers de foyers, nous avons appris, chez Partena et OZ Aide-ménagère et Repassage, comment faire pour un résultat optimal. Nous sommes heureux de vous donner ces quelques conseils pour qu'ensemble, nous faisions barrage au gaspillage ! 
13 janvier 2020

Nous achetons tous de moins en moins de kilocalories

Depuis 2012, les Belges ont acheté environ 4 % de kilocalories de moins au supermarché. La composition des aliments dans les rayons des magasins est de plus en plus équilibrée. C'est ce que révèlent les chiffres de Fevia, la fédération de l'industrie alimentaire belge.