ActuVivre sainement
24 novembre 2018

partagez

Alcool interdit pour les 16 - 18 ans, sauf la bière ou le vin

Quelles sont les boissons alcoolisées que les jeunes de 16 à 18 ans sont autorisés à boire aujourd'hui et lesquelles leur sont interdites ? La situation est encore assez confuse, mais le gouvernement fédéral vient de tirer les choses au clair : les jeunes de 16 à 18 ans ne peuvent boire que de la bière ou du vin.

Réglementation complexe

Les boissons fermentées comme le vermouth sont autorisées à partir de 16 ans, mais les spiritueux ne le sont pas. Et qu'en est-il de toutes ces nouvelles boissons à base d'alcool qui sont apparues sur le marché ces dernières années ? La réglementation sur l'alcool est visiblement très complexe. C'est pourquoi le gouvernement fédéral veut maintenant clarifier les choses. Les spiritueux sont interdits jusqu'à l'âge de 18 ans, mais la bière et le vin sont autorisés dès l'âge de 16 ans.

Les boissons suivantes sont interdites aux moins de 18 ans...

  • Prémix à base de bière, auxquels des spiritueux ont été ajoutés
  • Bières avec une référence aux spiritueux sur l'étiquette
  • Prémix à base de vin, auxquels d’autres boissons ou produits ont été ajoutés

Les prémix à base de bière avec un arôme de fruits ou d'autres produits non alcoolisés sont autorisés à partir de l'âge de 16 ans.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block !

Article tags:

Autres articles

08 janvier 2021

Vaccination contre le coronavirus : ce que vous devez savoir

La campagne de vaccination contre la COVID-19 a démarré dans les maisons de repos, et se concentrera temporairement sur certains groupes prioritaires. Elle sera ensuite étendue à de plus larges groupes de la population. Qui sont les groupes prioritaires ? Le vaccin est-il sûr ? Où trouver des informations dignes de foi ? Nous tenons à vous informer.

DERNIERE MISE A JOUR : jeudi 14 janvier 2021 (poursuivez votre lecture sous la photo)

Tout savoir sur le vaccin contre le HPV ou papillomavirus !

Le papillomavirus humain (HPV, pour Human Papillomavirus) est un virus qui se décline en plus de 100 types différents. 70 à 80 % de la population seront en contact avec un type de virus HPV au cours de leur vie. La plupart d’entre eux l’élimineront naturellement et ne développeront pas de complication. Environ 12 de ces types de HPV sont considérés comme des types de HPV à haut risque. Ils peuvent  provoquer, chez l’homme comme chez la femme, des infections au niveau des organes génitaux, de l’anus ou de la gorge. Ces infections peuvent évoluer en cancer (col de l’utérus, vulve, vagin, pénis, anus, bouche-pharynx). 

Vaccins : les ados aussi !

Pendant l’adolescence, les vaccinations restent nécessaires… Il peut s’agir de vaccination recommandées à cette période, comme le vaccin contre le HPV,  de rappels ou de rattrapages pour les vaccinations non effectuées pendant l’enfance.